Euro 2020 / En Italie, le danger vient de partout

Euro 2020 / En Italie, le danger vient de partout
Au début de l’Euro, Ciro Immobile était présenté comme l’atout offensif majeur des transalpins. Mais après cinq matches, force est de constater que le danger peut venir de tout le monde.

Après une phase de poule où les Italiens ont nettement surclassé leurs adversaires, les matches à élimination directe ont montré une Squadra Azzura bien plus bousculée. Mais au final, les hommes de Mancini s’en sont sortis grâce à leur collectif. A défaut d’avoir dans leur rang un attaquant qui inscrit l’essentiel de leurs buts, l’Italie dispose d’une multitude de joueurs capables de faire la différence.

Six buteurs différents

Les trois matches de la phase de groupe avaient donné le ton pour les coéquipiers de Giorgio Chiellini. En plus d’une réalisation de Lorenzo Insigne, Ciro Immobile et Manuel Locatelli ont chacun inscrit deux buts lors des deux premiers matches. Contre le Pays de Galles, Mancini a fait tourner son effectif et cette fois c’est Matteo Pessina qui a marqué.

Il récidive en huitième contre l’Autriche après l’ouverture du score de Federico Chiesa. Contre la Belgique, Nicolo Barella et Lorenzo Insigne signent le succès transalpin, alors que c’est de nouveau Chiesa qui trouve le chemin des filets en demi-finale contre l’Espagne. Au total, l’Italie s’est appuyée sur six buteurs différents, cinq d’entre eux étant à deux buts lors de l’Euro. Signe que chaque joueur est capable de conclure les actions italiennes.

Sept passeurs décisifs différents

La diversité de l’efficacité italienne ne s’arrête pas là. Selon les statistiques de UEFA.com, les buts de la Squadra Azzura ont été marqués grâce à sept passeurs décisifs différents. Si les noms de Marco Verratti (2 passes décisives), Leonardo Spinazzola (2), Ciro Immobile (1) et Nicolo Barella (1) ne constituent pas une surprise, il est plus étonnant de voir des joueurs plus habitués du banc comme Domenico Berardi (2), Rafael Toloi (1) et Francesco Acerbi (1).

Encore une nouvelle démonstration que c’est le système italien permet à chacun des joueurs qui le composent de faire briller l’équipe. C’est là la force du groupe composé par Mancini et de la tactique mise en place. Contre l’Espagne malgré l’absence de Spinazzola, Emerson l’a remplacé et s’est créé l’une des plus belles occasions du match. Pour souligner la force de l’effectif italien, notons que contre l’Autriche, les deux buts italiens ont été marqués par des remplaçants. Roberto Mancini possède donc un groupe homogène d'une qualité si impressionnante, que la solution peut venir de chacun de ses joueurs. Ce qui rend donc cette Squadra Azzura particulièrement dangereuse.

Vidéos associées

Avant-première - Je te promets - S02 E01
51m
Replay - Lundi 24/01/22 - 21:00
Ici tout commence du 25 janvier 2022 - Episode 321
29m
Nouveau
Replay - Mardi 25/01/22 - 18:30
Ici tout commence du 24 janvier 2022 - Episode 320
29m
Replay - Lundi 24/01/22 - 18:30
Sam - S06 E08 - Juliette
47m
Replay - Lundi 24/01/22 - 22:00
47m
Replay - Lundi 24/01/22 - 21:10
28m
Replay - Lundi 24/01/22 - 19:10
27m
Nouveau
Replay - Mardi 25/01/22 - 19:10
44m
Replay - Lundi 24/01/22 - 18:57
41m
Nouveau
Replay - Mardi 25/01/22 - 18:59
35m
Nouveau
Replay - Mardi 25/01/22 - 11:00
1m59
Extrait - Mardi 25/01/22 - 08:00
30m
Replay - Lundi 24/01/22 - 19:26
1m40
Extrait - Mardi 25/01/22 - 08:00
29m
Replay - Vendredi 21/01/22 - 18:30
1J
3m36
Extrait - Mardi 25/01/22 - 11:55
2m13
Extrait - Mardi 25/01/22 - 14:00
53m
Replay - Jeudi 20/01/22 - 22:10
1m59
Extrait - Mardi 25/01/22 - 14:00
46m
Replay - Vendredi 21/01/22 - 18:56

News associées