Euro 2020 / l’Allemagne n’a pas tenu son rang

La Mannschaft faisait figure de favori pour cet Euro avec un effectif dont la base venait du Bayern Munich champion d’Europe 2020. Mais les Allemands on déçus, incapables d’élever leur niveau de jeu.

Le premier match contre les Bleus n’était finalement pas un accident. Peu inspiré offensivement, et fébrile défensivement, le groupe de Joachim Low n’a été en mesure de tenir les premiers rôles que ponctuellement. L’Allemagne a quitté la compétition comme elle l’a commencé, sans un but, et sans inspiration.

Une attaque en panne

Sur le papier, les présences de Werner, Havertz, Muller, Sané, Gnabry étaient séduisantes et conféraient aux demi-finalistes de l’Euro 2016 un potentiel offensif susceptible de les emmener loin dans la compétition. Mais à l’exception de Kai Havert auteur de deux buts, et impliqué dans tous les bons coups, ainsi que de Leon Goretzka, Joachim Low n’a jamais pu compter sur ses joueurs offensifs.

Si l’Allemagne a inscrit six buts en quatre matches, elle le doit donc au joueur de Chelsea, mais surtout à deux CSC portugais, et à son milieu de terrain qui a répondu présent lors du premier tour. Kimmich et Gosens dans les couloirs ont été à leurs niveaux et ont été les grands artisans du seul succès des hommes de Joachim Low lors de l’Euro. La victoire 4-2 contre le Portugal a été la seule étincelle d’un parcours bien terne.

Joshua Kimmich - Allemagne

Une défense catastrophique : 11 tirs cadrés, 7 buts

Au-delà du but contre son camp de Mats Hummels lors du match contre les Bleus, la fébrilité a semblé accompagné les partenaires de Manuel Neuer. De tous les gardiens de buts du tournoi, ce dernier est celui avec le moins de parades (5). Sa défense a également pris l’eau avec 11 tirs cadrés qui se sont finis en sept buts (dont le CSC d’Hummels).

A aucun moment, la Mannschaft n’a semblé pouvoir prétendre à un beau parcours lors du tournoi, comme en témoigne une autre statistique peu favorable. En quatre matches, les hommes de Joachim Low ont toujours concédé l’ouverture du score. Au total, il y a eu bien trop d’obstacles pour une sélection qui a pourtant eu l’avantage de jouer ses trois premiers matches à domicile et qui possédait dans son onze type des éléments comme Rudiger, champion d’Europe avec Chelsea, Gundogan, champion d’Angleterre avec City ou Toni Kroos, vice-champion d’Espagne avec le Real Madrid. Une sélection en fin de cycle qui devra se renouveler en vue de la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Vidéos associées

Retour sur le parcours de l’Italie avant la Finale
3m23
Exclu - Samedi 10/07/21 - 12:05
VIDEO - Soyuncu : "Nous sommes préocuppés par la situation"
57s
Extrait - Dimanche 20/06/21 - 15:47
Italie - Suisse (3 - 0) : Voir le résumé du match en vidéo
2m38
Exclu - Jeudi 17/06/21 - 12:08
Manuel Neuer (Allemagne) analyse le jeu de l’Angleterre avant le 1/8 de Finale
43s
1m25
Extrait - Lundi 21/06/21 - 16:42
1m39
Extrait - Samedi 03/07/21 - 12:03
1m42
Exclu - Vendredi 18/06/21 - 15:55
3m08
Exclu - Lundi 12/07/21 - 12:05
1m31
Extrait - Dimanche 27/06/21 - 12:02
36s
Extrait - Samedi 19/06/21 - 15:01
1m25
Exclu - Mercredi 23/06/21 - 15:19
5m
Extrait - Dimanche 20/06/21 - 12:08
1m52
Extrait - Lundi 21/06/21 - 14:44
1m45
Extrait - Dimanche 27/06/21 - 12:06
2m16
Exclu - Dimanche 20/06/21 - 12:11
9m
Exclu - Mercredi 23/06/21 - 11:35
1m38
Extrait - Vendredi 11/06/21 - 20:58
48s
Extrait - Vendredi 02/07/21 - 20:43
2m32
Extrait - Samedi 19/06/21 - 15:48
31s
Exclu - Dimanche 13/06/21 - 18:01

News associées