Aller directement au contenu

Hongrie - France / Didier Deschamps : "On respecte nos adversaires"

Hongrie - France / Didier Deschamps : "On respecte nos adversaires"
EURO 2020 - Passé en conférence de presse, vendredi, Didier Deschamps a insisté sur le fait qu'il préparait au mieux la rencontre face à la Hongrie (15h00, en direct sur TF1).

S'il prépare un turn-over face à la Hongrie

"Le premier match de poule est important mais jamais décisif. Il l'était encore plus en raison de la configuration du groupe. La victoire au premier match peut nous permettre d'être qualifiés après deux matches. On a cette possibilité-là, qui est un premier objectif. Mais il y aura un 3e match aussi..."

"Je fais tout pour que le scénario de demain soit positif, j'ai des réflexions étape par étape. Je ne prépare pas le deuxième match en pensant au troisième. Ce qui m'intéresse, c'est le deuxième. Il peut y avoir la même équipe qu'au premier, il peut y avoir quelques changements aussi."

"C'est important dans le sport en général d'être confiant. Cette confiance est basée sur ce qui a été fait avant. Mais il n'y a pas d'extra-confiance, on respecte nos adversaires et on respecte la compétition. On connaît la difficulté d'une grande compétition comme un Euro et chaque détail compte à la fin."

Sur la préparation pour le match

"Dès le lendemain du premier match, on est passés à des entraînements à 15h00 pour se caler à l'horaire du match. Cela modifie la planification de la journée, l'heure du déjeuner, et les heures de sommeil, qui sont importantes."

"Ce n'est pas la bataille, mais c'est une génération qui se couche tard, il faut réguler ça. La sieste peut être récupératrice. On a habitué le corps et la tête à ce qui nous attend demain."

Sur le stade de Budapest qui sera plein

"L'appui du stade plein, c'est un avantage pour les Hongrois. Cela les a bien aidés lors du premier match. C'est une équipe très combative, généreuse, très bien organisée, la présence d'un sélectionneur italien y est pour beaucoup. Elle est chez elle, je m'attends au même répondant qu'elle a eu contre les Portugais."

Vidéos associées

News associées