Martial, Mendy, Umtiti, Ndombélé : les absents de la liste des Bleus

Qui sont les grands absents de la liste des 26 annoncée par Didier Deschamps pour le Championnat d'Europe. Voici quatre noms marquants qui ne seront pas là en juin et juillet.

Anthony Martial

L'attaquant de Manchester United devait faire partie de la liste des 26 de Didier Deschamps. Mais sa blessure au genou contractée au mois d'avril, lors d'une rencontre de Premier League entre Manchester United et Brighton, le 5 avril dernier, lui a coûté une deuxième participation au Championnat d'Europe. Plus d'un mois après cette blessure, l'attaquant polyvalent n'a toujours pas repris la compétition.

Interrogé sur le cas de Martial sur TF1 et M6, Didier Deschamps s'est dit désolé pour le joueur, déjà absent lors de la Coupe du monde 2018. "Un joueur était censé pouvoir être là, c'est Martial. Mais il n'est pas disponibl. Il a des soucis physiques, comme d'autres joueurs ont pu en avoir."

Ferland Mendy

Il est l'autre blessé qui va manquer l'Euro. Excellent cette saison au Real Madrid, le protégé de Zinedine Zidane a impressionné par sa polyvalence et son niveau tout court de septembre à mai. Le joueur de 25 ans, capable d'évoluer latéral gauche, son poste de formation, mais aussi latéral droit et axial droit dans une défense à trois, était d'ailleurs du dernier rassemblement des Bleus en mars.

Le profil de couteau-suisse de Mendy aurait dû lui offrir un ticket pour sa première grande compétition internationale. Mais le physique en a décidé autrement. Victime d'une blessure musculaire en avril, Mendy a rejoint l'infirmerie pour de bon le 11 mai dernier suite à une périostite tibiale (inflammation d'une membrane entourant l'os tibial). Son absence était évaluée à environ un mois. C'était trop pour être de la préparation.

S'il n'a pas annoncé que l'absence de Mendy avait été profitable à Koundé, Didier Deschamps a salué la polyvalence du joueur du Séville FC, capable d'évoluer comme central, et latéral droit, tout comme Mendy.

Samuel Umtiti

L'absence du défenseur du FC Barcelone est malheureusement logique. Embêté par des soucis au genou gauche, dont il avait été déjà été victime lors du Mondial 2018 qu'il avait joué avec une genouillère, l'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais a traversé les trois dernières saisons entre présence continue à l'infirmerie et perte de statut au Barça.

Les conséquences ont été implacables pour le stoppeur, un des cadres du titre de champion du monde 2018. Il n'a joué que 39 rencontres de Liga avec son club et seulement 5 en Ligue des champions. Barré par Clément Lenglet au fil du temps, en club et en sélection (puis Presnel Kimpembe), l'ancien joueur de l'OL a peu à peu disparu du paysage de l'équipe de France.

Sa dernière apparition avec le maillot bleu remonte au 8 juin 2019, lors de la défaite des Bleus en Turquie (2-0) en éliminatoires de l'Euro 2020. Sa dernière convocation remontait, elle, à septembre 2019 mais Umtiti n'avait pas joué une seule minute. Cette saison, Ronald Koeman l'a utilisé pour faire tourner son groupe, pas épargné par les blessures au niveau du secteur défensif. Mais Umtiti n'a pas pu convaincre le Néerlandais de lui donner de la continuité.

Tanguy Ndombélé

Il est la plus grosse victime des choix de Didier Deschamps au milieu de terrain. Rappelé avec les Bleus cette saison, lors du rassemblement de mars, le milieu de terrain de Tottenham avait surfé sur son excellent début de saison où il avait été repositionné comme numéro dix dans le 4-2-3-1 de José Mourinho. Excellent dans ce dispositif, l'ancien lyonnais semblait parti pour être de la fête en juin et juillet, même si sa convocation semblait tardive et le niveau des Spurs en chute libre.

Mais Deschamps a dû faire des choix pour son entrejeu et Ndombélé n'a pas passé le cut de la liste des 26. Le retour de Corentin Tolisso, de retour sur les terrains récemment après une blessure au genou, et le niveau de Thomas Lemar cette saison avec l'Atlético semblent lui avoir fermé les portes du Championnat d'Europe.

Vidéos associées

News associées