Aller directement au contenu

Ukraine – Macédoine du Nord (2-1)/ l’Ukraine s’en sort in extremis

Ukraine – Macédoine du Nord (2-1)/ l’Ukraine s’en sort in extremis
Au cours d’un match ouvert et plaisant, les hommes d’Andreï Shevchenko ont décroché les trois points. Ils se replacent idéalement dans la course aux huitièmes de finale.

Ce qu'il faut retenir du match

Après avoir perdu contre les Pays-Bas en ayant remonté deux buts, les Ukrainiens obtiennent leur première victoire lors de cet Euro contre la Macédoine du Nord.

Le score résume parfaitement l’opposition entre les deux nations. Beaucoup d’actions ont rythmé la rencontre où chacune des deux équipes a choisi de jouer haut et elles ont toutes deux offert un joli spectacle au public.

Yarmolenko buteur puis passeur pour Yaremchuk a été l’homme décisif pour l’Ukraine qui pensait contrôler la rencontre en menant 2-0 la pause. Au retour des vestiaires, une histoire de pénalty a animé le match. Le premier pour la Macédoine du Nord, transformé en deux temps par Ezgjan Alioski.

En fin de rencontre, après l’utilisation de la VAR, l’arbitre en accordait un autre aux Ukrainiens. Ruslan Malinovski pouvait donner plus de largesse au succès de son équipe mais le gardien Stole Dimitrievski, auteur d’un bon match repoussait sa frappe. La Macédoine n’est pas encore éliminée, mais ses chances de qualification sont désormais extrêmement minces.

Ukraine - Macédoine du nord : 2-1

29e : 1-0 (Yarmolenko)

34e : 2-0 (Yaremchuk)

57e : 2-1 (Alioski)

Les chiffres de la rencontre :

30

Soit le nombre de frappes réalisées par les deux équipes. L’Ukraine a tiré 17 fois aux buts (8 cadrés) contre 13 pour la Macédoine (5 cadrés, tous en seconde période)

2

Déjà buteurs contre les Pays-Bas, Andriy Yarmolenko et Roman Yaremchuk ont récidivé contre la Macédoine. Ils comptent également chacun une passe décisive.

8

Malgré la défaite, la Macédoine du Nord a prolongé sa série de matches où l’équipe inscrit au moins un but. Cela fait désormais huit rencontres consécutives.

ILS ONT DIT (avec AFP)

Andriy Yarmolenko (capitaine de l'Ukraine) :

« C'est l'Euro, il n'y pas d'équipe faible ici. A la mi-temps, on nous a prévenus, et on se l'est dit entre nous, qu'ils n'avaient plus rien à perdre. Nous avons commencé à défendre, à devenir nerveux, et nous avons un petit peu paniqué parce que nous ne voulions pas perdre. Mais nous avons réussi à conserver la victoire. »

Andreï Shevchenko (sélectionneur de l'Ukraine):

« En seconde période, l'équilibre a changé, mais l'équipe a joué une très bonne première période. Une de nos erreurs nous a coûté un penalty, nous sommes devenus nerveux, il nous fallait marquer, nous avons eu des occasions. Il faut aussi saluer notre adversaire, la Macédoine a du caractère. Mais je trouve que l'équipe a bien joué en attaque aujourd'hui, c'était beau à regarder.»

Vidéos associées

News associées