L'interview de Sagamore Stévenin, interprète du rôle de Falco

Voir le site Falco

Falco Chaos 1
Par Karelle BOURGUEIL|Ecrit pour TF1|2015-03-18T08:50:00.000Z, mis à jour 2015-03-18T10:29:25.000Z

Après une deuxième saison tragique où il connaissait une véritable descente aux enfers, Falco tente de se reconstruire loin de la capitale. Il a l'air d'avoir trouvé un certain apaisement mais les événements le ramènent malgré lui à Paris et le confrontent de nouveau à ses démons. Sagamore Stévenin a vécu avec son personnage tout au long de l'année avec beaucoup d'enthousiasme et une implication sans faille.

"Falco ne sera jamais un père comme les autres"

Un an après les événements tragiques de la deuxième saison, on retrouve Falco dans une maison isolée, au cœur du Jura. Dans quel état esprit est-il ?
Soumis à une violence extrême, Falco a eu besoin de se retirer loin des hommes, de la ville et du bruit, un peu comme un ermite au fond des bois. Il a été contraint de quitter les personnes qu’il aime pour les protéger d’une violence devenue ingérable pour lui. Falco est en quelque sorte le gilet pare-balles de son entourage. Il préfère gérer seul les difficultés pour éviter de voir souffrir ses proches.

Malgré tout, cette troisième saison semble annoncer sa reconstruction…

Falco s’est rendu compte qu’il n’avait pas d’autre choix que de survivre et d’avancer. Très attaché à sa fille et à la femme qu’elle est en train de devenir, il réalise qu’il doit à tout prix recoller les morceaux et trouver un nouveau chemin. Il conserve cependant de profondes blessures.Ces nouveaux épisodes abordent certains aspects de sa vie peu évoqués dans les saisons précédentes, comme son passage à la DASS et sa famille d’adoption dont il va retrouver la trace.

Qu’en est-il de ses rapports avec sa fille ?
Falco ne sera jamais un père comme les autres. Ils ont tous les deux accepté d’entrée de jeu que Pauline était plus adulte que lui ! Cette saison va donner un nouvel essor à leurs rapports. Pauline fait ses débuts dans la vie active et intègre un gros cabinet d’avocats. Falco fait appel à elle dans le cadre d’une enquête pour défendre le suspect qu’il a arrêté. Ces événements entraînent une confrontation à la fois drôle et étrange entre les deux personnages.

Falco a du mal à créer des relations sentimentales. Va-t-il enfin réussir à vivre une histoire d’amour ?
Il se rapproche d’Eléonore, la fille de Ménard, mais cette dernière reste la fille de son meilleur ami décédé dans ses bras. Avant de mourir, il a demandé à Falco de la protéger. Même si ces deux âmes perdues vont se rapprocher, Falco aura du mal à envisager une suite à leur histoire car cette situation heurte son code d’honneur.

Comment Falco réagit-il en apprenant que Carole et Philippe vont se marier ?
Falco a un côté chevaleresque à l’ancienne. Il préfère masquer à ses proches les difficultés qu’il prend de plein fouet pour éviter de les inquiéter. Il porte un double masque et affiche un sourire de circonstance, mais dès que les autres détournent le regard, la tristesse prend le dessus.

Comment a évolué sa relation avec Chevalier ?
A la fin de la saison 2, Chevalier sauvait la vie de Falco. Depuis, il est enfermé dans une dépression post-traumatique. Falco, qui a fait vingt-deux ans de coma, va le ramener à la vie. Ils ont chacun accepté les différences de l’autre. A tel point que Chevalier s’est trouvé une compagne à l’image de son nouvel ami !

Vous tournez à nouveau avec votre père et l’affrontement entre vos deux personnages va encore plus loin. Comment avez-vous appréhendé ces scènes ?
Se retrouver ensemble dans ces circonstances était assez étrange. Nous avons tourné dans le Jura, une région qui nous est chère, et nous avons respectivement eu 40 ans et 70 ans, à dix jours d’intervalle, pendant le tournage. Nous avons organisé une grosse fête d’anniversaire avec toute l’équipe. Ces moments étaient particulièrement émouvants. Jouer la scène de lutte dans la forêt m’a laissé dans un état étrange où mes vies professionnelles et personnelles se mélangeaient.

Qu’évoque pour vous le Jura ?
Je vais dans cette région depuis mon enfance. Je connaissais la maison où Falco se réfugie au début de la saison depuis très longtemps, mais je n’étais jamais entré à l’intérieur. Elle représentait la maison de mes rêves. J’aimais me balader aux alentours et j’ai été ravi que les propriétaires acceptent de nous accueillir pour le tournage.

Vous avez tourné dix épisodes cette année. Comment tenez-vous sur la longueur ?
C’est un marathon qui requiert une grande compétence de la part de toute l’équipe. Il faut aller à l’essentiel, tout en essayant de conserver une certaine originalité. Le rythme était intense et j’ai eu du mal à garder une vie personnelle, affective ou amicale. J’étais obligé de minuter tous mes rendez-vous. Cette cadence demandait beaucoup d’organisation, ce qui n’est pas ma qualité première !

Comment voyez-vous évoluer Falco ?
J’aimerais que les séquelles de son coma, notamment physiques, reviennent sur le devant de la scène. Je trouve également important qu’il poursuive la recherche de ses origines. La saison 3 finit de façon très particulière, en véritable feu d’artifice. Il va falloir de sacrées idées pour rebondir !