Paul Pogba répond (sèchement) aux sifflets des supporters après Danemark-France

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 16207B
Par Hamza HIZZIR|Ecrit pour TF1|2018-06-27T09:46:28.153Z, mis à jour 2018-06-27T09:46:32.610Z

Bien qu’il soit resté sur le banc durant toute la rencontre, Paul Pogba a vécu intensément le match Danemark-France (0-0) mardi. Interrogé sur les sifflets du public, il adresse un message cinglant aux supporters mécontents.

Il y avait de l’écho mardi au Stade Loujniki de Moscou : après le coup de sifflet final de l’arbitre, mettant un terme au match terne ayant opposé le Danemark et la France (0-0), d’autres sifflets se sont fait entendre, émis par le public ceux-là. "J’ai dépensé 10.000 euros pour ça, avec ma famille, car en vient de Martinique. Je suis colère, ça fait mal au cœur", déplore ainsi l’un de ces supporters dépités, ce mercredi dans les colonnes de L’Équipe

Conscient du problème, Olivier Giroud, au micro de TF1, s’est dit désolé : "Je sais que ça n’a pas été que du bonheur pour les spectateurs et pour nous aussi, les joueurs, ça a été frustrant, il faut ronger son frein et se dire que ça ira mieux la prochaine fois." 


Un point de vue que ne partage pas Paul Pogba. En zone mixte (l’espace dévolu aux échanges entre joueurs et journalistes après les matchs, ndlr), le milieu de terrain, resté sur le banc durant l’intégralité de la rencontre, a en effet été invité à réagir aux sifflets des supporters. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas mâché ses mots. 

"Ils voulaient du spectacle. Mais nous, notre objectif, c’était de passer et d’être premier. Et ça doit être l’objectif de tout le monde, a-t-il asséné. Je ne sais à quoi ils s’attendaient, qu’on gagne 5 ou 10-0 ? Le plus important c’était la qualif’. Voilà le message que je vais dire : on a besoin de tout le monde. Les supporters sont le 12e homme. Et on a besoin de supporters, pas de spectateurs." Une déclaration qui devrait faire quelques vagues.