19, Hermoso, grande première, Ebi : ce qu’il faut retenir de la journée de samedi

COUPE DU MONDE 2019 - Chiffres, joueuses, faits historiques : voici ce qu'il faut retenir de la journée de samedi.

5 : Ebi entre dans l'histoire de la compétition


Onome Ebi est entrée dans l’histoire du football africain, samedi, face à la Norvège. La Nigériane est devenue la première joueuse africaine, femmes et hommes confondus, à disputer cinq phases finales de Coupe du monde. La défenseure a dépassé Samuel Eto’o (1998, 2002, 2010, 2014) et Rigobert Song (1994, 1998, 2002, 2010), les deux joueurs africains ayant disputé le plus de phases finale chez les hommes.

29 : Hermoso dépasse Boquete

En marquant ses 28e et 29e but en sélection nationale face à l’Afrique du Sud, Jennifer Hermoso est devenue la meilleure buteure de l’histoire de la Roja. La joueuse de l’Atlético de Madrid a dépassé Verónica Boquete avec qui elle partageait le record.

1 : Première pour l'Afrique du Sud

La nation africaine a fait ses grands débuts en Coupe du monde féminine, samedi. Une première marquée par une défaite frustrante face à l'Espagne (3-1).

Thembi Kgatlana est devenue, elle, la première buteuse de l'histoire en Coupe du monde.

19 : Gwinn, la porte-bonheur de l'Allemagne

Retenez bien ce nom. La joueuse du Bayern Munich a marqué son tout premier but en sélection nationale, samedi, à l'occasion d'Allemagne-Chine (1-0). Un premier but international marqué à l'âge de 19 ans.

Vidéos associées

News associées