Allemagne-Suède : la Mannschaft s'excuse auprès des Suédois après les incidents en fin de match

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 16I7V2
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-06-24T09:24:50.187Z, mis à jour 2018-06-24T09:24:54.516Z

Des incidents ont éclaté samedi soir entre le staff allemand et le staff suédois après la célébration du but de Toni Kroos dans le temps additionnel. Sur son compte Twitter, la sélection allemande s'est excusée auprès de la formation scandinave.

Samedi soir à Sotchi, lors de la rencontre opposant l’Allemagne à la Suède (2-1), des incidents ont émaillé la fin de match entre les deux staffs des sélections, après la manifestation de joie des Allemands après le but de Toni Kroos dans les ultimes secondes du temps additionnel. Au coup de sifflet final, deux membres de la délégation allemande se sont en effet précipités vers le banc suédois pour exprimer leur joie, provoquant des bousculades entre les deux staffs. 

Ce dimanche, l’'équipe d'Allemagne s'est excusée auprès des Scandinaves pour leur attitude un peu trop démonstrative. "C'était un match plein d'émotion. A la fin, l'une ou l'autre des réactions ou des gestes de notre staff envers le banc suédois était trop émotionnel. Ce n'est pas notre façon de faire", a ainsi tweeté la Mannschaft après le match sur son compte officiel, en concluant son message par "Ursäkta!" ("Pardon" en suédois).


Le sélectionneur suédois condamne l'attitude des Allemands

Au sortir de la rencontre, le sélectionneur de l’Allemagne Joachim Löw a réagi à ces échauffourées : "Je n'ai pas assisté à ça. Après le coup de sifflet, nous étions concentrés sur autre chose avec mes assistants, nous fêtions ça, je n'ai pas vu de gestes vers le banc suédois, du tout." 

Le sélectionneur suédois Janne Andersson avait quant à lui condamné l’attitude des deux membres du staff allemand : "Ça m'a vraiment agacé et mis en colère. Ça ne se fait pas : vous vous congratulez ensemble et vous laissez l'adversaire à sa tristesse, vous ne réagissez pas comme ça, aussi fort."