Dans l'actualité récente

Angleterre-Belgique : le feu d'artifice espéré aura-t-il lieu ?

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Roberto Martinez Gareth Southgate Belgique Angleterre
Par Yohan ROBLIN|Ecrit pour TF1|2018-06-28T05:27:31.676Z, mis à jour 2018-06-28T12:52:20.222Z

Ce jeudi 28 juin (à 20h sur TF1), l'Angleterre et la Belgique se retrouvent pour la finale du Groupe G. Un choc au sommet entre les deux meilleures attaques de la phase de groupes de cette Coupe du monde. Three Lions et Diables rouges déjà qualifiés ont déjà la tête aux huitièmes.

Dès le tirage au sort, l'Angleterre-Belgique avait tapé dans l'œil des passionnés. Nourrissant les espoirs d'une finale de poule rêvée. Sur le papier d'abord. Facilement qualifiées après avoir éliminé la Tunisie et le Panama, les deux équipes se retrouvent à égalité parfaite. Même nombre de points (6), même nombre de buts marqués (8) et encaissés (2) avec, donc, la même différence de buts (+6). Sur le terrain ensuite. Angleterre-Belgique, c'est un défilé de stars, principalement venues de la Premier League. "C'est pour ce genre de match que nous jouons au football", assurait Jordan Pickford, le gardien anglais mardi. Mais dans les faits, ce sommet du football, occasion parfaite de départager les Diables rouges et les Three Lions en tête du Groupe G, pourrait ne pas en être un.

>>> En cas de match nul, comment Anglais et Belges seront départagés ?

À Kaliningrad, ce jeudi (à 20h en direct sur TF1), le choc entre Anglais et Belges pourrait donner lieu à de basiques calculs. Le Brésil ayant terminé premier du groupe E, finir en tête du G ne serait pas idoine. À l'heure où nous écrivons ces lignes, l'Angleterre, actuellement en tête grâce à un carton jaune de moins, affronterait le Sénégal ou la Colombie avant de retrouver le vainqueur du huitième Brésil-Mexique en quarts. La Belgique, elle, devrait composer avec le Japon avant de croiser le fer avec la Suède ou la Suisse au tour suivant. Et si cet argument ne vous convainc pas, sachez que le deuxième du Groupe G, en plus de faire moins de déplacements pour la phase finale, bénéficiera d'une journée de repos supplémentaire, avec un huitième programmé le mardi 3 juillet.


Pas de calculs, vraiment ?

De fait, le doute de voir l'une ou l'autre des deux équipes lever le pied n'est pas à exclure. Même de manière inconsciente. "Nous ne pouvons pas penser de la sorte car nous voulons gagner chaque rencontre", a balayé le sélectionneur anglais Gareth Southgate. "Nous sommes dans une bonne spirale et nous voulons la conserver le plus longtemps possible. Je ne veux même pas imaginer comment débuter une rencontre que ne voulez pas gagner. Commencer à spéculer sur la suite du tournoi peut se révéler dangereux. Pas question non plus, pour son homologue belge Roberto Martinez, d'anticiper un éventuel parcours plus aisé jusqu'au dernier carré : "Franchement, je ne vois pas si loin. Le plus important pour moi, c'est d'avoir l'équipe la compétitive possible."

S'ils assurent publiquement ne pas calculer, les deux coaches ne joignent pas la parole aux actes. Preuve en est, ils ont prévu de faire sortir du banc les "coiffeurs". Ainsi, il se murmure que Roberto Martinez va tout changer ou presque. Exit ainsi, Lukaku, en délicatesse avec son ligament externe de la cheville, et Kompany, qui n'a pas encore joué. Même chose pour De Bruyne, Meunier ou encore Vertonghen, sous la menace d'une suspension. "Aligner dix joueurs de champs différents est une option. On a la chance de disputer ce match en pensant aussi en prochain, le huitième de finale. Ce serait dommage de ne pas en profiter", a-t-il reconnu, admettant même que "la priorité [n'était] pas de gagner". À l'instar du sélectionneur des Diables rouges, Southgate va lui aussi laisser au repos quelques titulaires. "J'y pense. Certains recevront peut-être des minutes mais je dois aussi penser à la cohésion de l'équipe. Harry Kane voudra jouer parce qu'il veut devenir meilleur buteur, mais c'est l'équipe qui prime. Harry le sait", a répété le sélectionneur des Three Lions. Nous, on croise juste les doigts pour ne pas revivre un nouvelle purge après l'ennuyeux Danemark-France, disputé avec les mêmes précautions.

>>> Retrouvez toutes les infos de la Coupe du monde 2018

en savoir plus : Equipe d'Angleterre de Football, Equipe de Belgique de Football