"C'est l'anarchie" : Simeone tacle l'Argentine et Messi après la déroute croate

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 1575F9
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-06-22T09:58:46.546Z, mis à jour 2018-06-22T12:45:02.630Z

Au lendemain de la débâcle de l'Argentine face à la Croatie lors du deuxième match du groupe D, (3-0), nombreuses sont les critiques à l'égard de la sélection coachée par Jorge Sampaoli. Ancien taulier de l'Albiceleste, Diego Simeone, n'y a pas été de main morte .

Les prochaines heures s’annoncent très difficiles pour Lionel Messi et l’Argentine. Jeudi soir, l’Albiceleste a subi une authentique humiliation pour son 2e match du Mondial russe face à la Croatie, étant littéralement surclassée par Modric, Rakitic et consorts (3-0). Incapable de mettre son jeu en place, la sélection de Jorge Sampaoli n’a jamais semblé en mesure d’inquiéter l’adversaire du soir.

Un constat qui n’a pas échappé à Diego Simeone, ancien international argentin (106 sélections) et actuel entraîneur de l’Atlético de Madrid. Dans une conversation Whatsapp avec son adjoint German Burgos, rapportée par La Nacion, "El Cholo" s’est lâché : "C’est la conséquence de la gestion de ces quatre dernières années. C’est l’anarchie. Il n’y a pas de leader. Chez les dirigeants comme sur le terrain. L’équipe est perdue. Elle a joué de la même façon que contre l’Islande. Cette équipe va mal."


Messi pas épargné

"Cette équipe va mal mais c’est l’Argentine et je veux y croire. S'ils battent le Nigeria, ils peuvent passer. Maintenant, tout dépend de l’Islande. Les Islandais ne doivent gagner aucun de leurs deux matches" a-t-il ajouté concernant les chances de l’Argentine, qui dispose d’un point en deux matchs, pour une qualification pour les huitièmes de finale.

L’ancien milieu de terrain de l’Inter Milan a également évoqué le cas du capitaine argentin, Lionel Messi"Messi est très bon, mais il est très bon parce qu’il est entouré (au Barça) de joueurs extraordinaires. Mais si tu dois choisir entre Messi et Ronaldo pour une équipe normale, tu prends qui ?" assène-t-il, sous-entendant qu'il était préférable d'avoir "CR7" pour faire la décision tout au long d'une saison.