Argentine-Croatie (0-3) : le match en un coup d’œil

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

MEssi Hymne
Par Hamza HIZZIR|Ecrit pour TF1|2018-06-21T21:59:58.225Z, mis à jour 2018-06-21T22:00:08.719Z

Coup de tonnerre sur la Coupe du monde 2018 : l’Argentine, déjà tenue en échec (1-1) par l’Islande au premier match, a été largement battue (0-3) par la Croatie ce jeudi soir, et doit désormais espérer un miracle pour voir les 8es de finale.

Le résumé du match

Le score ne traduit pas vraiment la physionomie de cette rencontre, qui est longtemps restée fermée à double tour par des Croates attentistes et brutaux. En face, l’Argentine a tenté de forcer le verrou, mais de façon bien trop lente et approximative pour que cela ait la moindre chance d’être efficace. La Croatie n’a donc eu qu’à attendre les opportunités de placer quelques contre-attaques, ce qu’elle a fait, et plutôt bien. Aidée, il faut dire, par une énorme bourde de Caballero, dont le dégagement raté a directement servi Rebic pour l’ouverture du score, d’une somptueuse reprise de volée (54e).

Bien plus tard, Modric a achevé l’adversaire d’un enroulé sublime à la 80e minute.


Et ensuite, l’Albiceleste a complètement explosé, comme en a témoigné le dernier but de Rakitic, au bout d’un contre d’école particulièrement humiliant.

L’homme du match

Outre son but magnifique, qui a définitivement fait basculer la rencontre, Luka Modric a globalement rayonné par son activité, à la récupération comme dans le jeu de passes. Avant de se signaler par son élégance à sa sortie du terrain : "Lionel Messi est un joueur extraordinaire, mais il ne peut pas tout faire tout seul. En football, vous avez besoin de l’aide de vos coéquipiers. Aussi génial soit-il, lui aussi a besoin d’aide." Manière de rendre (aussi) hommage à ses partenaires à lui.



La stat' qui tue 

Un chiffre pour résumer le cauchemar vécu par Lionel Messi : un tir, en tout et pour tout, est à mettre à son actif. Et encore, l’attaquant star a dû attendre la 64e minute pour tenter sa chance, dans une position très excentrée. En première période, outre son 0 pointé aux tirs, il n’a touché que 20 petits ballons. Ce qui est, certes,  toujours mieux que Sergio Agüero et ses sept ballons touchés…