Dans l'actualité récente

France-Croatie : ligne par ligne, quelle équipe est la meilleure ?

Voir le site Coupe du monde de la FIFA 2018

000 17K413
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-07-15T09:06:53.225Z, mis à jour 2018-07-15T09:07:05.395Z

L'affrontement final est enfin arrivé. Ce dimanche, Croates et Français vont se disputer la suprématie mondiale lors de la finale de la Coupe du monde. Si le duel s'annonce accroché, les choses pourraient se décanter dans des secteurs de jeu spécifiques. On a décidé de faire le match avant l'heure, ligne par ligne.

Ce dimanche, la France et la Croatie s’affrontent en finale de la Coupe du monde pour le match d’une vie. En jeu, la suprématie mondiale et une étoile tant convoitée à ajouter à la tunique nationale. Si en début de tournoi les deux sélections étaient davantage considérées comme des épouvantails que comme des favoris, à l’instar de l’Espagne, le Brésil ou encore l’Allemagne, tenante du titre, elles ont su séduire la planète foot et engranger les bons résultats pour atteindre la dernière marche. 

>> Quel programme pour les Bleus à leur retour en France ?

>> France-Croatie : suivez en direct la finale et les coulisses de la journée des Bleus

Alors que la rencontre s’annonce très équilibrée, qui dispose du meilleur gardien, du meilleur quatuor défensif, des milieux de terrains les plus efficaces et des attaquants les plus redoutables ? On vous fait le point, ligne par ligne. 

Le gardien

Il s’agit certainement du poste où les exploits se sont le plus accumulés lors de ce Mondial. Du côté français, Hugo Lloris s’est imposé comme le véritable sauveur de la maison France tout au long du tournoi, multipliant les parades de classe mondiale comme lors du quart de finale face à l’Uruguay (2-0), sur une tête de Caceres, ou contre la Belgique en demie (1-0) sur une frappe placée d’Alderweireld sur corner.

Chez les Croates, Subasic a également endossé le costume de héros national, faisant presque de l’ombre aux deux magiciens de l’équipe, Ivan Rakitic et Luka Modric. Le portier de l’AS Monaco a été prépondérant dans le bon parcours de son équipe, notamment lors des deux séances de tirs au but étouffantes face au Danemark (1-1 ; 3-2 t.a.b.), la Russie (2-2 ; 4-3 t.a.b.) et lors des prolongations contre la Croatie (2-1 a.p.). A 33 ans, Subasic est d’ailleurs devenu le deuxième portier à avoir réalisé trois arrêts ou plus lors d’une séance de tirs au but dans un Mondial. 

Verdict : aussi monumentaux l’un que l’autre dans ce tournoi, les deux portiers sont, à notre humble avis, à égalité.

La défense

Du spectre purement français, la défense française apparaît comme une muraille quasi-infranchissable, muni de deux latéraux d’une solidité défensive à toute épreuve, Lucas Hernandez et Benjamin Pavard, et d’une charnière centrale en adamantium, composée de Samuel Umtiti, très agressif dans les duels et décisif face à la Belgique (1-0), et de Raphaël Varane, tout simplement royal depuis le début du Mondial, montant en puissance dans la phase à élimination directe et également buteur contre l’Uruguay. 

Pourtant, les Vatreni n’ont quasiment rien à nous envier, avec un duo axial Vida-Lovren rugueux et efficace à souhait, et un latéral droit dans tous les bons coups, à la fois offensivement et défensivement, Sime Vrsaljko, qui s’impose très probablement comme le meilleur à son poste lors de ce Mondial. Néanmoins, le maillon faible pourrait se nommer Ivan Strinic, titulaire sur le côté gauche de la défense. En difficulté à plusieurs reprises dans la phase finale et épuisé par les trois matchs à rallonge face au Danemark, à la Russie et l’Angleterre, la nouvelle recrue de l’AC Milan pourrait céder sa place au profit d’Ivan Pivaric, entrant régulier lors du Mondial. 

Au total, le quatuor défensif des Bleus a concédé quatre réalisations lors de ce Mondial et reste sur deux rencontres sans but encaissé. Du côté croate, ils ont encaissé cinq buts, dont quatre lors de la phase à élimination directe. 

Verdict : pour nous, par la seule présence du phénomène Varane, l’avantage revient à la défense tricolore. 

>> Kanté, Pavard, Umtiti... Les chants à connaître pour encourager les Bleus durant la finale

>> Oui, Raphaël Varane se rapproche à grands pas du Ballon d’or

Le milieu de terrain

On arrive désormais au gratin mondial en termes de milieux de terrain. Du côté français, la paire composée de Paul Pogba et N’Golo Kanté survole la compétition, faisant notamment des prouesses dans la récupération du ballon, avec au total plus de 76 ballons récupérés durant cette Coupe du monde. Ajoutez à cela le travail de l’inépuisable soldat Blaise Matuidi, aligné plus haut sur l’aile gauche, auteur de 19 récupérations de balle et de multiples projections vers l’avant mettant au supplice les latéraux adverses. 

En face, le trio Brozovic-Rakitic-Modric est également dans ce qu’il se fait de mieux sur la planète foot en terme de qualité technique dans l’entrejeu. En tout, ce trio a ratissé pas moins de 81 ballons, parcourant au passage 174,2 kilomètres en six matchs (!), contre 141,5 pour les Français, qui ont néanmoins le luxe de ne pas disputer la moindre période de prolongations, contre trois pour les Croates. Un luxe qui pourrait s’avérer décisif en finale, la fraîcheur physique jouant un rôle prépondérant au fur et à mesure de la compétition. 

Verdict : malgré une opposition très serrée, nous plaçons le trio français d’une courte tête devant celui des Vatreni

>> Chouchou des supporters, N'Golo Kanté fait l'unanimité sur le terrain et en dehors

L’attaque 

Avec respectivement 12 et 10 buts inscrits dans la compétition, les deux formations ont été très convaincantes offensivement dans ce Mondial. Le trio Mbappé-Griezmann-Giroud a causé de nombreux maux de tête aux défenses adverses, notamment par la vitesse du prodige parisien et la vista de l’attaquant madrilène, tous deux auteurs de trois buts. Néanmoins, l’armada s’est faite plus discrète depuis le huitième de finale complètement fou face à l’Argentine (4-3). En effet, aucun des trois atouts offensifs n’a inscrit de but depuis deux matchs. Pire, Olivier Giroud, titulaire en pointe, n’a pas encore ouvert son compteur buts en Russie. 

En face, Ante Rebic, Mario Mandzukic et Ivan Perisic ont fonctionné à plein régime, avec au total 5 buts inscrits sur 12. Les deux derniers ont d’ailleurs été décisifs lors de la demi-finale face à l’Angleterre, inscrivant les deux buts de la rencontre. Cependant, l’ailier de l’Inter Perisic pourrait manquer à l’appel, étant absent de l’entraînement ce samedi après une blessure à la cuisse gauche. Il pourrait être remplacé par le jeune Marko Pjaca, qui n’a pas joué une seule minute lors des matches à élimination directe. 

Verdict : avec deux éléments de classe mondiale comme Mbappé et Griezmann, la France dispose d’un court avantage sur la Croatie, où seul Mandzukic semble de leur stature.

>> Le classement des meilleurs buteurs du Mondial 2018 

>> Toutes les infos sur la Coupe du monde en Russie

en savoir plus : Coupe du Monde 2018 : France - Croatie