Avec trois prolongations, la Croatie a joué l'équivalent d'un match de plus

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Mario Mandzukic Croatie
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-07-15T09:13:17.095Z, mis à jour 2018-07-15T09:13:24.480Z

Comme les Anglais en 1990, les Croates ont disputé trois prolongations au cours de cette Coupe du monde. Mais eux ont remporté la troisième, synonyme de qualification pour la finale.

Dans quel état physique les Croates vont-ils disputer la finale de la Coupe du monde dimanche ? Les hommes de Zlatko Dalic ont disputé pas moins de trois prolongations durant cette Coupe du monde. En huitièmes de finale face au Danemark, en quarts de finale face à la Russie puis en demi-finale face à l’Angleterre, les Croates ont systématiquement eu besoin de jouer la prolongation pour l’emporter.

Ce qui signifie qu’en jouant trois fois trente minutes supplémentaires, ils ont joué l’équivalent d’un septième match. Alors certes, la victoire leur a à chaque fois souri mais débarquer en finale après une telle dépense d’énergie risque d’amoindrir leurs chances de victoire. D’autant que la France a un double avantage. Un, elle n’a disputé aucune prolongation et deux, elle bénéficie d’un jour de récupération en plus puisqu’elle a joué mardi.

Ce n’est pas la première fois qu’une équipe dispute trois prolongations au cours d’une Coupe en monde. En 1990, l’Angleterre avait connu un parcours similaire. Après avoir battu en prolongation la Belgique en huitièmes puis le Cameroun en quarts, elle avait finalement été éliminée par l’Allemagne en demi-finale à l’issue des tirs de buts.

>> Toutes les infos sur la Coupe du monde en Russie