Dans l'actualité récente

Eden Hazard : "C’est le moment de briller" pour la Belgique

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Eden Hazard, Romelu Lukaku et Dries Mertens lors de Belgique-Panama (3-0), le 18 juin 2018 à Sotchi.
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-07-01T16:30:36.554Z, mis à jour 2018-07-01T16:49:49.156Z

Leader d’une équipe belge qui a faim de titre, Eden Hazard a rappelé que les hommes de Roberto Martinez avaient pour objectif d’aller le plus loin possible dans la compétition. Et ça commence dès lundi en huitièmes de finale contre le Japon (à 20h sur TF1).

C’est peu dire qu’ils sont attendus au tournant. Premiers du groupe G après une troisième victoire face à l’Angleterre (1-0), les Belges arrivent armés pour leur huitième de finale. Les Diables rouges affrontent les Blue Samouraï du Japon, lundi à 20h (sur TF1). Une simple étape dans la quête d’un premier titre majeur que toute la Belgique attend depuis des années ? "Si on commence le match en se disant 'on va le gagner facile', on risque de le perdre", a assuré Eden Hazard en conférence de presse dimanche.

>> Toutes les affiches des huitièmes de finale

>> Comment les Diables rouges ont-ils fait éclore leur génération dorée ?

"Les Japonais se sont qualifiés avec un peu de chance, l’histoire de cartons jaunes, de fair-play. Mais c’est une équipe avec des joueurs d’expérience aussi, des joueurs de qualité qui ont joué dans des bons clubs en Europe. Donc à nous d’être sérieux de la première à la dernière minute", a-t-il poursuivi. Un respect tout à fait louable de l’adversaire qui n’a pas empêché les journalistes de pousser plus loin. Évoquant le Brésil comme potentiel opposant en quarts de finale, l’état d’esprit du groupe belge et le rôle de superstar que pourrait prendre le capitaine belge dans ce Mondial, désormais privé de ses étoiles Cristiano Ronaldo et Lionel Messi.

"C'est entre nos mains"

S’il n’a souhaité se concentrer que sur le Japon, Eden Hazard n’a pas caché ses ambitions. "Je veux aller en finale", a-t-il déclaré, "espérant" pouvoir faire de cette Coupe du monde la sienne également sur un plan individuel. "Messi et Ronaldo sont sortis mais il reste encore de très bons joueurs en compétition", a-t-il ajouté. Déclarant par deux fois : "c’est le moment de briller, assurément !". 

"Nous avons des top joueurs, nous jouons en groupe, tous ensemble. Vous savez, ce n’est pas qu’un ou deux joueurs. Nous sommes 23, nous avons vu ça en particulier depuis le match contre l’Angleterre. Donc oui, je pense que c’est entre nos mains. Il faut jouer ensemble, tout donner et ensuite nous verrons ce qui se passera". Wait and see donc...


>> Angleterre - Belgique : le grand format du match


>> Toutes les infos sur la Coupe du monde en Russie