"Ça rajoute du sel" : Deschamps répond aux critiques du coach danois

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Didier Deschamps
Par Edwy Malonga|Ecrit pour TF1|2018-06-25T18:30:08.108Z, mis à jour 2018-06-25T18:57:22.634Z

Alors que les Bleus affrontent le Danemark ce mardi à 16h à Moscou (à suivre en direct sur TF1) pour la première place du Groupe C, le sélectionneur Åge Hareide s'est expliqué quant à ses critiques envers les Tricolores. Des critiques auxquelles Didier Deschamps a répondu.

Une odeur de poudre ? Alors que l'équipe de France doit rencontrer les Dynamites danoises mardi dans le cadre du 3e et dernier match de la poule C, la rencontre se prépare non sans une certaine tension. Ce lundi, en conférence de presse, Didier Deschamps est en effet revenu sur les réserves émises par son homologue Åge Hareide à propos de la cohérence collective des Bleus. "Ça rajoute du sel, du poivre ou du vinaigre, c'est comme vous voulez. Chacun est libre de dire ce qu'il veut et d'assumer ses propos", a réagi le sélectionneur français. "Les joueurs lisent et écoutent, ils se rappellent très bien de ce qu'a dit le sélectionneur. Mais ce n'est pas ça qui va sur-motiver ceux qui débuteront demain." 

Dans un entretien accordé en mars dernier au quotidien danois Jyllands-Posten, le sélectionneur du Danemark avait étalé au grand jour ses réticences sur la bande à Antoine Griezmann. "Les équipes en haut du classement mondial sont les meilleures de la Coupe du Monde, seulement, ce n'est pas le cas de la France", avait alors lâché Åge Hareide, avant d'aller un peu plus loin dans sa pensée : "Je ne crois pas à cette équipe. Nous allons la rencontrer et je veux bien être damné si on ne lui donne pas du fil à retordre. Je l’ai vue contre la Suède (1- 2, le 9 juin 2017) à Stockholm, et je ne pense pas qu’elle ait montré quoi que ce soit de spécial."

>> Kimpembe, Sidibé, Nzonzi, Lemar et Mandanda alignés face au Danemark ?

>> Après le Danemark, les Bleus pourront passer du temps en famille

Pas fan de Pogba et Kanté 

Selon l'ancien coach d'Helsingborg, le vice-champion d'Europe 2016 ne serait qu'une somme d’individualités. "Ils ont du talent, mais ils doivent fonctionner comme une équipe ! Or, chacun de ces joueurs va surtout avoir envie de briller sur un plan personnel. En tant qu’équipe, la France a parfois échoué. Quand ça s’est bien passé, c’est parce qu’elle avait un grand joueur pour la diriger, comme Zidane, qui maintenait le collectif. Elle n’a pas un joueur de ce genre en ce moment. Est-ce que (N'Golo) Kanté l’est ? Non. Paul Pogba, lui, a des hauts et des bas", avait encore déclaré Åge Hareide, s'en prenant ensuite à la coupe de cheveux du joueur de Manchester United : "Il a joué avec les cheveux teints en blanc et bleu contre Manchester City, il jouera peut-être avec les cheveux blanc et rouge contre nous. Bon sang, il ne pense qu'à sa coupe !"

Des déclarations sur lesquelles le sélectionneur norvégien du Danemark est revenu ce lundi face aux médias dans un ton sensiblement différent. "Mes propos ont été sortis de leur contexte", a expliqué le technicien de 64 ans. "Si vous lisez l'ensemble de l'interview, vous verrez que je faisais une comparaison avec l'équipe championne du monde en 1998", a-t-il encore précisé. "On peut sortir n'importe quelle formule ou n'importe quelle phrase. Moi, je parlais de la meilleure équipe que la France ait connue jusqu'à présent (...) Individuellement, la France a une équipe très forte. Il est difficile pour les petites nations d'arriver au même niveau."