Presnel Kimpembe, "le soldat" vu par ceux qui jouent avec lui

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Presnel Kimpembe Paul Pogba France Pérou
Par Yohan ROBLIN|Ecrit pour TF1|2018-06-26T10:01:08.827Z, mis à jour 2018-06-26T10:01:10.436Z

Presnel Kimpembe devrait disputer son premier match de Coupe du monde face au Danemark, ce mardi 26 juin (à 16h sur TF1). DJ non-officiel des Bleus, le jeune défenseur va remplacer Umtiti en charnière centrale. Qui de mieux pour nous en parler que ses coéquipiers en équipe de France et au PSG ?

Presnel Kimpembe, ce sont ceux qui le connaissent qui en parlent le mieux. Si l'on s'en réfère à la mise en place tactique effectuée dimanche lors de la séance à huis-clos, celui que l'on surnomme "Presko" est sur le point de fêter sa troisième sélection avec le maillot frappé du coq. Sauf surprise de dernière minute, il va former la charnière centrale au côté de Raphaël Varane contre le Danemark, troisième et dernier match de poule de l'équipe de France ce mardi 26 juin (à suivre à partir de 16h en direct sur TF1 et en live commenté sur LCI). À 22 ans, le natif de Beaumont-sur-Oise s'apprête donc à vivre son premier match de Coupe du monde. Une récompense pour le défenseur du PSG qui patiente dans l'antichambre des Bleus depuis bientôt deux ans. 

>>> Danemark-France : six changements par rapport au Pérou ?

>>> Après le Danemark, les Bleus pourront passer du temps en famille


Une "mentalité de guerrier"

Entré en cours de jeu contre la Russie en mars et face à l'Irlande durant les derniers matches de préparation pour le Mondial, Kimpembe fait d'ores et déjà l'unanimité dans le groupe tricolore. Son état d'esprit irréprochable est fortement apprécié par Didier Deschamps et le staff des Bleus. Appliqué et rigoureux à chaque entraînement, il montre de l'envie et de la détermination. En dépit de son jeune âge, Raphaël Varane n'est "pas inquiet s'il doit jouer" avec son jeune partenaire. "C'est un joueur de qualité. Au poste de défenseur central, il faut de la communication, se déplacer l'un par rapport à l'autre, avoir une bonne compréhension", a confié le probable capitaine des Bleus en l'absence d'Hugo Lloris, remplacé par Steve Mandanda contre les Danois. "Il a moins d'expérience au haut niveau international, mais il a beaucoup de talent". De fait, sur le terrain, contrairement aux deux titulaires habituels, Kimpembe a cette capacité innée d'insuffler de la bonne agressivité.

Des caractéristiques qui ont séduit jusqu'à ses coéquipiers en Bleu, Paul Pogba le premier. "Kim, je l'appelle 'Le Général' car c'est vraiment un soldat", a confié le milieu français lors de son "show" devant la presse, dimanche. "Il n'a pas beaucoup joué, mais à l'entraînement, il donne tout. Il est jeune. S'il a la chance de jouer, il va être prêt. C'est un jeune joueur avec une maturité et une mentalité de guerrier". Ce vocabulaire engagé revient d'ailleurs souvent quand il faut qualifier Presnel Kimpembe. Dans un entretien au quotidien Le Parisien il y a quelques jours, Antoine Griezmann vantait en ces mots les mérités du jeune défenseur : "Il ne joue pas trop, mais il ne bronche pas. C'est un soldat. Il est toujours là pour tout donner à l'entraînement."


Au PSG, tous fans de "Presko" 

Le sourire aux lèvres, sans cesse prêt à détendre l'ambiance, le Parisien s'est révélé être essentiel dans la vie de groupe. "Il est bien, content d'être ici, avec la joie de vivre", a confirmé Corentin Tolisso dimanche. "Il est dur dans le duel et se donne à fond. S'il a la chance de jouer, il le fera avec autant d'agressivité qu'au PSG. Il est bon dans la relance et ça peut nous faire du bien." Au PSG justement, l'enfant du Val-d'Oise s'est fait une place entre Thiago Silva et Marquinhos. Eux aussi sont tombés sous son charme. "J'ai vu beaucoup de progrès chez lui. C'est un jeune qui en deux ou trois ans a beaucoup progressé. Ce n'est pas facile pour un jeune défenseur central de faire cela", soulignait "O'Monstro". Et "Marqui" d'ajouter : "C'est vraiment impressionnant. Je savais qu'il allait devenir un joueur performant comme ça, sûr de lui (...) Il progresse beaucoup. Il apprend des joueurs à côté de lui. Il va être vraiment un très grand défenseur. Il peut être l'un des meilleurs défenseurs du monde." Un avis également partagé par Thomas Meunier : "Si je devais le comparer à quelqu'un, ce serait volontiers à Kompany."

S'il est encore un peu tôt pour qu'il s'installe dans la charnière des Bleus, pour l'instant occupée par le duo Varane-Umtiti, Presnel Kimpembe peut en tout cas gagner des points. Et ainsi devenir un recours crédible en cas de suspension ou de blessure de Samuel Umtiti. Lui l'assure, haut et fort, "si on fait appel à [lui, il sera] prêt." 

en savoir plus : Equipe de France de Football