Rui Patricio, Pepe, Moutinho... Les précieux lieutenants de Ronaldo

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Ronaldo Moutinho Pepe
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-25T05:00:22.205Z, mis à jour 2018-06-25T05:00:22.205Z

Avec CR7, le Portugal dispose d’un joueur extraordinaire. Mais si la Seleção das Quinas a bien entamé cette Coupe du monde, c’est aussi parce qu’elle dispose d’autres cadres très précieux pour épauler la star du Real Madrid.

Ils sont certes moins talentueux que leur partenaire Cristiano Ronaldo mais certains joueurs Portugais ne sont pas moins indispensables que le quintuple Ballon d’Or dans le onze de Fernando Santos. Et au moment d'affronter l'Iran lundi à 20h (match à suivre en direct sur TF1) pour la première place du groupe B, ils pourraient à nouveau se révéler précieux. C’est notamment le cas du gardien Rui Patricio. Certes, s'il n'a pas réalisé un match parfait face à l’Espagne, il s’est très bien rattrapé face au Maroc, réalisant quatre parades décisives. Son arrêt exceptionnel sur un coup-franc détourné de Ziyech (57e) montre la qualité de ses réflexes. 

>> Rui Patricio, l'autre star des Quinas qui revient de loin

A 35 ans, l’ancien défenseur du Real Madrid, aujourd’hui au Besiktas, Pepe reste toujours aussi précieux. Il renvoie en tout cas davantage de sérénité que son coéquipier en charnière, José Fonte. Tranchant dans les duels, il assume avec brio, comme lors de l’Euro, son rôle de patron de la défense. 

Moutinho, pourvoyeur de passes

Au milieu de terrain, la qualité de passe de Joao Moutinho n’est plus à démontrer. Face à l’Espagne, son calme et son expérience ont permis aux siens de garder espoir, malgré la domination de la Roja en seconde période. Contre le Maroc, c’est lui qui livre la passe décisive à Cristiano Ronaldo.

Avec eux, le Portugal dispose donc d’une ossature solide capable d’assurer l’essentiel dans le jeu et ainsi permettre à Cristiano Ronaldo de se concentrer sur ce qu’il sait faire de mieux : marquer des buts. Leur rendement n’a pas le même prestige et la même résonance que celui de CR7 mais il est tout aussi important. D’ailleurs, lors de la dernière défaite du Portugal (la seule en 2018) face aux Pays-Bas en mars dernier (3-0), ni Rui Patricio ni Pepe n’étaient sur le terrain et Joao Moutinho avait débuté la rencontre sur le banc. Ronaldo a dû se sentir bien seul ce soir là…

>> L'Espagne et le Portugal y sont presque : les scénarios pour ne pas rester sur le carreau

en savoir plus : Equipe du Portugal de Football

Plus d'actualité