"Put***, on va gagner ! On est l'Espagne" : Thiago Alcantara remonté contre les journalistes

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Thiago Alcantara
Par Edwy Malonga|Ecrit pour TF1|2018-06-29T20:30:56.739Z, mis à jour 2018-06-29T20:54:06.009Z

Le milieu de terrain s'est montré particulièrement agacé ce vendredi matin en conférence de presse. La cause? Le manque de soutien des journalistes espagnols envers la Roja.

Deux matches nuls et une courte victoire. Sur le plan comptable, le bilan de l'Espagne lors du premier tour de la Coupe du monde n'est guère reluisant. Une opinion à laquelle Thiago Alcantara goûte assez peu et a tenu à le signifier ce vendredi aux journalistes espagnols présents en conférence de presse, à deux jours de la rencontre face à la Russie dimanche à 16h pour les huitièmes de finale. 

"On essaie de gagner depuis le premier jour. On est tous loin de chez nous, vous aussi. En théorie, vous devriez soutenir l'Espagne. Pour nous, le plus important, c'est le football, notre préparation, mais en dehors de ça, oui il y a eu un mauvais match, un deuxième mauvais, des erreurs dont ont profité des équipes très regroupées et contre lesquelles il est difficile d'attaquer. C'est sûr qu'on n'a pas joué notre meilleur foot. Mais put***, on va gagner ! On est l'Espagne", a notamment déclaré le milieu du Bayern de Munich. 

>> Toutes les affiches des huitièmes de finale

"Si l'opinion publique est négative, c'est plus compliqué"

"Et si vous ne nous aidez pas, si vous ne faites pas en sorte que l'opinion publique nous soutienne en disant que tel joueur a fait tant de mauvaises passes, non, non... Mais combien de choses bien a-t-on faites jusque-là ? Des milliers. Contre le Portugal, on est remonté deux fois au score et personne ne souligne ça. On parle comme-ci du match de l'Iran, alors qu'on a fini par le gagner. Le but de l'Iran a été annulé par le VAR ? Non, il a été annulé par l'arbitre avant le VAR pour hors-jeu. 

"On est tous ensemble", a-t-il continué. . Si l'opinion publique est négative et contre nous, c'est plus compliqué. On le fera quand même, mais c'est plus difficile."

>> Toutes les infos sur la Coupe du monde


en savoir plus : Coupe du Monde 2018 : Espagne - Russie