Emil Forsberg, l'étoile montante de la Suède post-Zlatan

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 1736AK
Par Antoine LLORCA|Ecrit pour TF1|2018-07-07T13:43:00.828Z, mis à jour 2018-07-07T13:43:10.845Z

Auteur du but de la qualification face à la Suisse lors des 8es de finale, Emil Forsberg est devenu un des leaders de l'attaque suédoise. De là à faire oublier Zlatan Ibrahimovic ?

C’est la star d’une équipe qui en manque cruellement. Auteur d’une saison correcte mais marquée par les blessures avec le RB Leipzig, où il aura marqué 5 buts et délivré 4 passes décisives en 33 matches toutes compétitions confondues, Emil Forsberg a qualifié les siens mardi pour les quarts de finale de la Coupe du monde. Une première depuis 1994. Le numéro 10 de la sélection suédoise a été l'auteur du seul but de la rencontre entre la Suède et la Suisse (1-0), dont il a été nommé homme du match. Mais qui est celui qu’on qualifie de star montante de la sélection suédoise depuis plusieurs années ?

>> Pays-Bas, Italie, Allemagne... La Suède, ce bourreau qui a fait tomber les "gros"

>> Le programme complet des quarts de finale

Fils de footballeur, passeur hors-pair

Fils de Leif Forsberg, joueur du GIF Sundsvall, Emil démarre sa carrière professionnelle dans le même club que son père à l’âge de 18 ans. Rapidement, il marque les esprits et participe activement à la montée du club en première division suédoise deux ans plus tard en inscrivant 12 buts. L’année qui suit la montée, le club ne parvient pas à se maintenir et Forsberg fait ses valises pour rejoindre le club de Malmö, le club formateur d’un certain Zlatan Ibrahimovic. 

Pendant deux ans avec Malmö, il remporte deux titres de champion de Suède en inscrivant 28 buts en 86 matches. Grâce à ses bonnes performances, il est sélectionné pour la première fois avec la sélection suédoise en janvier 2014. Pas besoin de plus pour convaincre le RB Leipzig, alors en deuxième division allemande, de débourser la somme de 3.5 millions d’euros pour le faire venir. Il débarque à Leipzig en janvier 2015 et prend rapidement ses marques. Lors de la saison 2015/2016, Forsberg fait partie des artisans de la montée du club en Bundesliga. 

Pour sa première année dans l’élite, Emil Forsberg réalise la meilleure saison de sa carrière en délivrant 22 passes décisives, un record en Bundesliga, ce qui fait de lui le meilleur passeur de la saison 2016/2017, et en inscrivant 8 buts.

La star de l’ère post-Zlatan doit encore franchir un palier

Le joueur de Leipzig joue sa première compétition internationale en 2016 lors de l’Euro. Mais malheureusement, comme la Suède, il ne réussit pas à se mettre en avant et déçoit. Les Nordiques terminent dernière de leur groupe sans remporter la moindre victoire (2 défaites, 1 nuls). Peu de temps après la compétition, Zlatan Ibrahimovic annonce qu’il met fin à sa carrière internationale. Dès lors, les projecteurs se braquent sur Emil Forsberg.

L’équipe de Suède est en reconstruction et semble se libérer depuis le départ de Zlatan. Pendant les éliminatoires pour la Coupe du monde 2018, la Suède marque le plus grand nombre de buts du groupe A, où se trouve aussi la France, avec 26 buts, dont 4 pour Emil Forsberg. Le joueur inscrit d’ailleurs un superbe coup franc face à la France (2-1) La Suède finit deuxième de son groupe et doit affronter l’Italie en barrage pour espérer s’envoler en Russie. C’est ce qu’elle parvient à faire en s’imposant 1-0 sur les deux matches.

Avant son but de la qualification face à la Suisse, Emil Forsberg a réalisé un Mondial correct. Sans avoir marqué de but ou offert de passes décisives à ses coéquipiers, le joueur de RB Leipzig a largement contribué à l’animation offensive de son équipe. Peut-être que son but face à la Suisse va lui permettre de franchir un palier et devenir le leader d’une équipe qui en a bien besoin pour espérer se qualifier en demi-finale et sortir l’Angleterre en quart de finale samedi 7 juillet. 

>> Toutes les infos sur la Coupe du monde en Russie