Uruguay-France : Tabárez, Cavani, Suarez... Que pensent les Uruguayens des Bleus ?

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 15U3HH
Par Yohan ROBLIN|Ecrit pour TF1|2018-07-01T10:08:03.870Z, mis à jour 2018-07-01T10:20:09.892Z

Après la qualification de l'Uruguay face au Portugal (2-1) samedi, la Céleste s'est projetée sur le quart de finale contre les Bleus le 6 juillet (à 16 heures sur TF1). S'ils saluent le talent de l'équipe de France, qu'ils jugent "favorite" sur ce match, les coéquipiers de Cavani estiment avoir toutes leurs chances.

Uruguay-France, c'est déjà demain. À peine les deux équipes viennent-elles d'en finir avec les huitièmes de finale, qu'elles doivent impérativement se projeter sur la suite de la compétition. Samedi soir, dans les entrailles du Stade Ficht de Sotchi, tandis qu'ils savouraient encore leur qualification pour les quarts de finale de la Coupe du monde obtenue contre le Portugal (2-1), les Uruguayens devaient déjà parler des Bleus, leurs prochains adversaires vendredi 6 juillet (à 16 heures, en direct sur TF1 et en live commenté sur LCI), à Nijni Novgorod. 

>>> Uruguay-France : une affiche rare qui n'a jamais réussi aux Bleus
>>> Blessé, Cavani sera-t-il remis pour Uruguay-France ?

Peu de temps après le coup de sifflet final, le sélectionneur Óscar Tabárez a affiché une certaine méfiance à l'égard de l'équipe de France : "Le point fort de la France, ce sont ses deux attaquants Griezmann et Mbappé, qui ont une vitesse extraordinaire et essaient d'en profiter. Si on leur laisse des espaces, ce sera difficile. Mais nous allons essayer de faire ce que nous pouvons et nous croyons pouvoir faire beaucoup". Pour autant, les joueurs de la Céleste ne tremblent pas à l'idée d'affronter les Bleus dans ce match couperet à élimination directe. "Nous n'avons pas d'idée préconçue, nos joueurs sont venus ici avec l'idée de jouer sept matches (jusqu'au titre, ndlr) et nous allons voir si nous pouvons y parvenir", a ajouté "El Profesor" en conférence de presse. 

"Nous ne serons pas favoris, nous ne le sommes jamais"

Edinson Cavani, qui évolue sous les couleurs du PSG depuis 2013, a confirmé les propos de son sélectionneur : "On les félicite parce qu'ils se sont qualifiés aussi. Maintenant, c'est à nous de les affronter mais il faut avant tout penser à l'Uruguay. Il faut tout donner, tout ce qu'on a dans le ventre. Nous avons d'abord pensé à ce que nous avions à faire pour aller de l'avant et je crois que nous avons bien fait les choses, en donnant tout ce que nous avions au fond de nous. Voilà l'identité de notre sélection", a déclaré "El Matador", sorti sur blessure.   

Passé par la Ligue 1 entre 2005 et 2007, Cristian Rodriguez a lui relâché toute la pression sur les Français. "Nous ne serons pas favoris, nous ne le sommes jamais. Mais nous restons tranquilles. Nous respectons beaucoup la France, ça sera compliqué". Pour Luis Suarez, qui connaît notamment les internationaux français du PSG pour les avoir pratiqués en Ligue des champions, ce sera du 50-50 : "La France ne nous surprend pas. Ils ont beaucoup de jeunes joueurs de grand talent et des joueurs d'expérience également. Mais en quart de finale, il n'y aura pas de favori. Sur 90 minutes, voire 120, c'est le meilleur qui gagne." Le match Uruguay-France est lancé.

>>> Retrouvez toutes les infos de la Coupe du monde 2018

en savoir plus : Equipe de France de Football, Equipe d'Uruguay de Football