Belgique-Angleterre : qui en voudra le plus ?

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 16T72B
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-07-13T19:45:44.155Z, mis à jour 2018-07-13T19:56:44.387Z

Avant la finale entre la France et la Croatie dimanche, Belges et Anglais, qui ont échoué au pied de la dernière marche, s'affrontent de nouveau samedi pour la "petite finale". Qui des Diables Rouges et des Three Lions auront le plus à cœur de finir sur une bonne note ?

Dans l’ombre de la grande finale du Mondial qui se jouera dimanche entre la France et la Croatie, une autre rencontre va prendre place samedi à 16h (à suivre sur TF1) au stade de Saint-Pétersbourg : Belgique-Angleterre. Un duel de déçus qui aura des allures de retrouvailles alors que les deux formations s’étaient affrontées lors du troisième et dernier match du groupe G, sans enjeu puisqu’elles étaient toutes les deux qualifiées pour les huitièmes de finale (les coéquipiers d'Eden Hazard s'étaient alors imposés 1-0)

Ce samedi, ce match sera également sans grande importance, ayant pour seul de désigner le troisième du tournoi entre les deux malheureux demi-finalistes. Reste à savoir qui des Diables Rouges et des Three Lions auront le plus envie de figurer sur le podium de la plus grande des compétitions internationales. A quelques heures du coup d’envoi, quelques indices indiquent que la balance pourrait pencher sérieusement du côté belge.

>> Mario Balotelli est visiblement très content de l'élimination de l'Angleterre 

>> "On ne va se souvenir que du premier" : Umtiti répond aux critiques des Belges après leur élimination

Des Anglais diminués

Tout d’abord au niveau des forces en présence. Alors que la Belgique devrait pouvoir compter sur l’intégralité de son effectif, les Anglais pourraient, selon Skysports, avoir à se passer des services de Kieran Trippier, touché aux adducteurs en demi-finale face à la Croatie, Kyle Walker, victime de crampes, et Jordan Henderson, souffrant de fatigue musculaire. 

Néanmoins, le portier britannique Jordan Pickford, auteur d’un très bon Mondial, entend bien jouer cette dernière rencontre habituellement destinée aux "coiffeurs" : "J'espère avoir le feu vert contre la Belgique. J'aimerais en effet remporter le trophée de gardien du tournoi. Nous étions venus pour gagner. Maintenant c'est trop tard, mais nous pouvons toujours terminer troisièmes. Même si cela risque d'être difficile, [...] c'est une chance supplémentaire de montrer notre esprit collectif. Nous voulons terminer le tournoi sur une note positive."

>> Le parcours des Anglais jusqu'à la "petite finale"


Des Belges surmotivés

Pour les Belges, l’envie de bien terminer ce tournoi est bien palpable. "Nous avons le devoir de finir troisièmes pour le pays, l’équipe et les joueurs. Nous n’avons pas l’opportunité ce genre de match de Coupe du monde tous les jours. Nous sommes motivés même si la nuit après la demi-finale a été dure. (…) Ce serait un accomplissement de finir troisième pour la première fois de l’histoire de la Belgique", a ainsi indiqué le sélectionneur Roberto Martinez. 

Dans un tweet publié après la défaite face aux Bleus, Thomas Meunier avait également insisté sur cette troisième place : "IL NOUS RESTE UN MATCH ! Ecrivons l’histoire du foot belge avec une magnifique 3ème place !" "C’est comme une finale et nous voulons vraiment les battre à nouveau", avait également déclaré le latéral du PSG. 

Même son de cloche pour Axel Witsel au micro de la RTBF : "On veut tous revenir au pays avec la 3e place afin de faire une petite fête en Belgique avec tout le monde." Pour le milieu de terrain belge, le Mondial 2020 est déjà le prochain objectif des Diables Rouges : "La Coupe du monde est mon meilleur souvenir avec les Diables Rouges. Je pense que la Belgique sera un des favoris du prochain Euro." 

>> Le parcours des Belges jusqu'à la "petite finale"


>> Toutes les infos sur la Coupe du monde en Russie

en savoir plus : Coupe du Monde 2018 : Belgique - Angleterre