Deux buts pour le Japon : les 10 minutes cauchemardesques des Diables rouges

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 17208K
Par Antoine LLORCA|Ecrit pour TF1|2018-07-02T19:26:08.032Z, mis à jour 2018-07-02T20:20:47.414Z

Après une première mi-temps très disputée, les Japonais ont créé la sensation en inscrivant deux buts en moins de dix minutes au début de la seconde mi-temps, mettant les Belges au pied du mur.

Hallucinant ! Après une première mi-temps très disputée où les Diables rouges et les Blue samurai se sont séparés sur un 0-0, le début de la seconde mi-temps a été complètement fou ! À la 48e minute, Genki Haraguchi déborde sur le coté droit, fixe Vertoghen et fusille Thibault Courtois d'une superbe frappe du droit croisé à ras-de-terre.

Même si les Belges semblent déboussoler, ils se reprennent rapidement. Quelques secondes après le but japonais, Hazard trouve le poteau !


Les Belges continuent à mettre une pression folle sur le cage du portier japonais. Mais les Diables rouges sont fébriles en défense. À la 52e, Kompany renvoie mal le ballon et les Japonais le récupèrent à la sortie de leur surface de réparation. Servi en retrait, Inui a tout le temps qu'il faut pour ajuster sa frappe, qui vient se loger à gauche de la cage de Courtois.


La réponse du berger à la bergère

Totalement sonnés par le second but japonais, les Belges repartent de l'avant pour tenter de revenir et ne pas se faire sortir de ce Mondial en 8e de finale ! Responsable du premier but japonais à cause de son marquage hasardeux, Vertonghen finit par marquer le but de la révolte à la 69e minute. Sur un corner mal dégagé par la défense japonaise, le défenseur de Tottenham, sur la gauche, tout proche de la ligne de sortie de but, remise le ballon dans l'axe de la tête. Sa remise est finalement cadrée et lobe Kawashima pour terminer dans la lucarne !


Comme les Japonais, les Belges ont inscrit un second but très rapidement. À la 74e minute, Eden Hazard fait la différence avec un crochet court pour finalement adresser un excellent centre du pied gauche. Plus haut que toute la défense japonaise, Fellaini, à six mètres, marque d'une tête smashée autoritaire.


Après un dernier quart d'heure fort décousu, les deux gardiens s'opposant avec autorité face aux attaques des deux équipes, la Belgique finit par prendre le dessus à la dernière minute du temps additionnel. Au bout d'un contre supersonique, De Bruyne passe à Meunier, qui centre. Lukaku laisse passer la balle pour Chadli, qui pousse le ballon dans les filets et qualifie les siens.


>> Revivez le match en direct