Belgique: stupeur, Radja Nainggolan n'est pas sélectionné pour le Mondial 2018!

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

error
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2018-05-21T10:30:29.640Z, mis à jour 2018-05-21T11:57:06.420Z

Roberto Martinez a livré une préliste de 28 joueurs pour la Coupe du monde 2018. Et comme pressenti ces derniers jours, le sélectionneur a décidé de se passer de Radja Nainggolan, en dépit des performances du joueur de l'AS Roma. Un choix qui fait jaser en Belgique.

3e au classement FIFA derrière l'Allemagne et le Brésil mais devant le Portugal et l'Argentine, la Belgique fait à nouveau partie des prétendants à surveiller de près pour la prochaine Coupe du monde en Russie. A ce titre, la liste des joueurs sélectionnés pour disputer ce grand rendez-vous était très attendue. Roberto Martinez a levé en partie le voile ce lundi 21 mai. A 12h00, le sélectionneur a donné une préliste de 28 joueurs.

Batshuayi est là, Tielemans et Meunier aussi, mais pas Nainggolan

Le technicien a précisé que la liste définitive des 23 sera livrée le 4 juin, après un match amical contre le Portugal. Dans cette préliste de 28, on trouve quelques habitués. Michy Batshuayi, l'ancien attaquant de l'OM, est bien là, en dépit de sa qui a fait craindre le pire.

Les stratèges Kevin De Bruyne et Eden Hazard (ainsi que son frère Thorgan) sont aussi retenus, comme les frères Romelu et Jordan Lukaku, le Parisien Thomas Meunier, le Monégasque Youri Tielemans, le portier Thibaut Courtois et Yannick Carrasco et Axel Witsel, exilés en Chine.

Mais ce ne sont pas ces présences qui font les gros titres en Belgique, mais plutôt une absence. Et elle est de taille. Comme c'était à prévoir, Roberto Martinez a décidé de se passer de Radja Nainggolan, 30 ans, international belge depuis neuf ans.

Il reste à quai, comme en 2014, malgré sa saison excellente

En 2014, l'ancien sélectionneur Marc Wilmots ne l'avait pas pris dans ses 23 non plus, le laissant avec les réservistes. Cette fois, Nainggolan n'est même pas dans la préliste. Ce choix fort était attendu en Belgique. Entre Roberto Martinez et le joueur de l'AS Roma, les relations n'ont pas toujours été très bonnes. Depuis que l'Espagnol a été nommé à la tête des Diables Rouges après l'Euro 2016, le milieu de terrain n'est pas régulièrement convoqué.

Ces derniers mois, Radja Nainggolan était pourtant davantage sollicité. Ses performances en Italie, où les supporters de la Louve n'ont d'yeux que pour lui, et le parcours européen de la Roma plaidaient en sa faveur. Mais le "Ninja" ne sera pas du voyage en Russie. Inévitablement, Martinez a été très questionné à ce sujet sitôt sa préliste donnée.

Une décision "très difficile" pour Martinez, qui se justifie

Le sélectionneur évoque une "décision purement tactique" pour justifier la non-sélection de Nainggolan. Roberto Martinez estime que la Belgique développe un jeu offensif et que le joueur, habitué à de grandes responsabilités avec la Roma, n'est pas fait pour remplir "un petit rôle" avec la sélection. Il le considère malgré tout comme "un grand joueur" et assure que cette décision est "très difficile".

Roberto Martinez confie qu'il s'est entretenu avec Radja Nainggolan, que cette conversation fut "constructive" et que ce dernier "soutient malgré tout l'équipe". "Je sais que cette décision est impopulaire, mais il faut parfois en prendre dans le football", martèle-t-il. L'avenir le jugera sur ce choix marqué qui est loin de faire l'unanimité.

Peu après l'annonce sa non-sélection, Radja Nainggolan s'est exprimé sur Instragram. Le milieu de terrain a annoncé la fin de sa carrière avec la sélection belge, tout en adressant un tacle à Roberto Martinez: "A regret, ma carrière internationale vient de se terminer... J'ai toujours fait tout ce que je pouvais pour représenter mon pays. Être soi-même, ça peut déranger... Ap partir d'aujourd'hui, je serai le premier fan..."




en savoir plus : Equipe de Belgique de Football