Belgique-Tunisie (5-2) : le match en un coup d'oeil

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 16G9T0
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-06-23T15:34:16.051Z, mis à jour 2018-06-23T15:34:19.627Z

Après un premier succès facile mais pas brillant face au Panama (3-0), la Belgique s'est de nouveau baladée, samedi 23 juin en étrillant la Tunisie sur le score de 5-2, grâce à notamment deux doublés de Lukaku et Hazard. En tête du groupe F, la Belgique est presque qualifiée pour les huitièmes de finale du Mondial.


Le résumé du match

Le plus beau match de ce premier tour. Dans la touffeur de l'après-midi du samedi 23 juin, la Belgique a livré une prestation sensationnelle face à de valeureux Tunisiens, qui n'ont jamais fermé le jeu et ont montré un visage séduisant tout au long de la rencontre. Les hommes de Roberto Martinez ont démarré pied au plancher, obtenant un penalty litigieux dès la 5e minute par le biais d'Eden Hazard, sur une faute à la limite de la surface de Syam Ben Youssef. Eden Hazard transforme lui-même la sentence et met la Belgique sur de bons rails. Neuf minutes plus tard, à la 16e minute de jeu, c'est Lukaku, trouvé par Carrasco dans la profondeur, qui fait le break d'un plat du pied gauche. 

Une avance qui sera de courte durée, les Tunisiens réduisant la marque seulement 109 secondes plus tard, par Dylan Bronn, bien servi par Khazri. Quelques minutes plus tard, l'heureux buteur Bronn va vivre un terrible coup dur, se blessant gravement aux ligaments et devant céder sa place à Nagguez dès la 24e minute de jeu. A la 41e minute, c'est un autre Tunisien qui va devoir céder sa place, le défenseur central Syam Ben Yousseff. En pleurs, le stoppeur est remplacé par Benalouane, formé à l'AS Saint-Etienne. Un double coup du sort va enrailler la belle rébellion tunisienne, d'autant que Lukaku, encore lui, frappait une seconde fois, juste avant la mi-temps, formidablement servi par Meunier dans la surface, d'un tir piqué au-dessus de Ben Mustapha (45+3').

Au retour des vestiaires, le festival belge va continuer avec dès la 51e minute, une nouvelle réalisation d'Eden Hazard, qui y allait de son doublé, bonifiant une offrande de Kevin de Bruyne d'un jongle pour effacer le gardien, avant de conclure du gauche. Michy Batshuayi, entré en jeu à la 68e minute, y allait de son petit but pour les Diables Rouges avant que Khazri ne réduise une nouvelle fois la marque dans les derniers instants, pour un score final de 5-2. Avec six points en deux matchs et un goal-average de 6 points, la Belgique est presque qualifiée pour les 8e de finale. Seul un scénario catastrophe (défaite contre l'Angleterre et deux victoires du Panama, sans compter le goal-average), pourrait l'en priver.

>> Coupe du monde 2018 : Romelu Lukaku, le serial buteur belge qui revient de (très) loin

L'homme du match

Il avait d'entrée donné le ton. Dès la deuxième minute, Romelu Lukaku avait littéralement déposé Meriah sur un appel dans la profondeur avant d'être stoppé par Ben Mustapha. Danger permanent pour la défense tunisienne, le buteur de Manchester United a offert un récital aux supporters des Diables Rouges, régalant par ses appels et son jeu en pivot, avec deux buts somptueux à la clé. Auteur d'un deuxième doublé de suite, il succède à Diego Maradona, rien que ça, auteur de la même performance en 1986. Avec son doublé, Romelu Lukaku imprime un rythme affolant en sélection, ayant scoré à 17 reprises lors de ses 11 derniers matchs pour la Belgique.

La stat' du match

 Avec trois buts inscrits dans les 18 premières minutes du match par les deux formations, par le biais d'Hazard, Lukaku et Bronn, le match entre la Belgique et la Tunisie est le premier à être aussi prolifique depuis Allemagne-Costa Rica, en 2006 (4-2).