Benjamin Pavard vers le Bayern Munich ?

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 16V82T
Par Antoine LLORCA|Ecrit pour TF1|2018-07-05T11:55:57.219Z, mis à jour 2018-07-05T11:55:58.584Z

Auteur d'une très belle Coupe du monde et d'un but sensationnel en 8e de finale contre l'Argentine (4-3), le latéral droit de l'équipe de France a tapé dans l’œil de plusieurs grands clubs européens. Et un club allemand semble lui avoir mis le grappin dessus...

C'est la sensation de ce Mondial dans le clan des Bleus. Benjamin Pavard fait une superbe Coupe du monde, lui qui était arrivé en tant que remplaçant de Djibril Sidibé et qui a profité des pépins physiques du Monégasque pour se faire une belle place au soleil. Devenu la coqueluche des Bleus (et il n'est pas le seul), Benjamin Pavard intéresse plusieurs clubs. Et l'un d'entre eux semble être arrivé à l'arracher à Stuttgart pour l'attirer dans ses filets.

Une arrivée à l'été 2019

Selon Kicker, le Bayern Munich se serait assuré les services du défenseur Benjamin Pavard à partir de la saison 2019-2020. Ce qui est surprenant, c'est que l'accord à hauteur de 35 millions d'euros entre le Bayern et le VfB Stuttgart, où Pavard est arrivé en août 2016 en provenance de Lille pour quatre millions d'euros, aurait été conclu avant le Mondial, dès la fin de saison, croit savoir Kicker

 "Il y a eu au cours de cette saison 2017-2018 une rencontre entre les deux clubs et, comme l'ont affirmé des sources internes, il y a eu un accord sur le transfert (de Pavard) au 1er juillet 2019", écrit Kicker. Selon le magazine, une clause de sortie - non révélée publiquement jusqu'ici - fixée à 35 millions permet à Pavard de rompre prématurément son contrat, qui court jusqu'en 2021. 

 Dimanche dernier, le directeur sportif de Stuttgart Michael Reschke avait répété qu'il n'était pas question de lâcher le défenseur central dès cette saison: "Nous n'allons définitivement pas vendre Benjamin Pavard pour 50 millions cette année, nous tenons fermement à ce qu'il joue une saison de plus avec nous", avait-il dit. Stuttgart s'était dit prêt à discuter "calmement" avec les conseillers du joueur: "Nous sommes prêts à trouver une solution pour le 1er juillet 2019, avec un club qui collaborera proprement et correctement avec nous".