Le sélectionneur australien ne digère pas le penalty accordé à Griezmann

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Bert van Marwijk
Ecrit pour TF1|2018-06-16T17:29:34.661Z, mis à jour 2018-06-16T17:29:49.254Z

La victoire des Bleus sur l'Australie samedi 16 juin est venue en partie d'un penalty sifflé grâce à l'assistance vidéo. Ce qui n'a pas empêché le sélectionneur australien de le critiquer après coup.

Ceux qui pensaient que l'arrivée de la vidéo réglerait d'autorité tous les débats sur les décisions arbitrales litigieuses en seront pour leurs frais. La preuve après la victoire de la France a battu l'Australie 2 buts à 1, samedi 16 juin à Kazan, un penalty de chaque côté à la clé. Si, côté australien, la faute de main de Samuel Umtitintoine Griezmann est moins évidente, à en croire... le sélectionneur de l'Australie, Bert van Marwijk. "On perd sur un penalty assez controversé, ce n'est pas si mal, et on encaisse un but juste avant la fin" a-t-il déclaré après le match. "Avant le 2-1, lorsque Juric part en contre-attaque, il est fauché par derrière (par Tolisso, ndlr), et on perd le match une minute plus tard. Je ne peux rien reprocher à mes joueurs, je ne peux que les féliciter. C'est un résultat amer, nous méritions le nul" a-t-il ajouté. 

"L'erreur est humaine"

"Le tacle de Risdon? Je ne l'ai pas vu sur l'écran, je ne pensais pas d'emblée que le penalty était mérité. Le langage corporel de l'arbitre montrait qu'il n'était pas très sûr de lui. J'ai reçu beaucoup de réactions. Sur dix, sept disaient qu'il y avait penalty, et trois que non... Il est très difficile pour l'arbitre de prendre une décision. Il était très près de l'action et n'a pas sifflé sur le moment. Les arbitres aussi sont des humains et l'erreur est humaine", a continué le coach australien, déçu du résultat de son équipe.  

La décision de siffler penalty en faveur de l'équipe de France a été prise après la première utilisation de la VAR lors de ce Mondial. Et n'a donc pas échappé à la polémique.

>> Ce fut dur pour les Bleus, mais ils ont l'habitude

en savoir plus : equipe australie