Dans l'actualité récente

Blessé lors du match face au Sénégal, le sélectionneur colombien est "très inquiet" pour James Rodriguez

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 16S6HY
Par Antoine LLORCA|Ecrit pour TF1|2018-06-29T05:42:15.415Z, mis à jour 2018-06-29T05:49:34.162Z

Sorti sur blessure à la 30e minute face au Sénégal, le reste de la Coupe du monde semble s'écrire en pointillé pour James Rodriguez. Et son sélectionneur ne semble pas très confiant pour sa star.

Ça ne sent pas bon pour la star colombienne, James Rodriguez... Handicapé par une blessure au mollet au début de la Coupe du monde pour le premier match face au Japon, le numéro 10 des Cafeteros était très bien revenu et avait offert une prestation XXL lors de la victoire face à la Pologne (3-0). Mais malheureusement, le Munichois a rechuté jeudi 28 juin lors du dernier match des phases de poule face au Sénégal (1-0). Le joueur vedette de la Colombie s'est de nouveau blessé au mollet gauche et est sorti à la demi-heure de jeu contre le Sénégal. L'attaquant du Bayern Munich s'est tenu le mollet à terre et a filé directement vers les vestiaires quand Muriel l'a remplacé.


"Très inquiet"

À la fin de la rencontre, le sélectionneur colombien José Pekerman ne s'est pas montré très confiant quand à la blessure de sa star. "Je suis très inquiet pour James.C'est dur pour notre équipe. Il s'est entraîné normalement jusqu'à aujourd'hui, il a même fait du rab pour s'entraîneur sur coups de pied arrêtés. Rien ne laissait penser qu'il pouvait rechuter. Je ne sais pas ce qu'il a", a affirmé José Pekerman. Il est aussi revenu sur la qualité du match et de celui de leur adversaire. "Le match était difficile parce que nous ne pouvions pas approvisionner Falcao en ballons. Cuadrado a beaucoup essayé, mais à part quelques balles dangereuses, ça n'a pas payé, le mérite en revient au Sénégal, a reconnu le sélectionneur des Cafeteros. Lors d'une Coupe du monde, réussir de bonnes performances est très positif", a ajouté Pekerman.

Il a aussi salué la force mentale de son équipe qui a tenu le coup malgré la sortie de James Rodriguez. "La question de la force émotionnelle est importante, et dans la seconde période nous l'avons démontré, malgré la sortie de James. Muriel a fait une bonne rentrée dans un match compliqué. Nous avons gagné en confiance et l'équipe a élevé son niveau", s'est félicité le sélectionneur.

Les Colombiens affronteront l’Angleterre lors du dernier 8e de finale de cette Coupe du monde le 3 juillet prochain à 20h.


>> Découvrez toutes les affiches des 8es de finale de la Coupe du monde