Brésil-Belgique : les simulations de Neymar ? Kompany "s'en moque"

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Neymar Roulade
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-07-05T03:10:25.669Z, mis à jour 2018-07-05T03:10:29.848Z

Interrogé en conférence de presse mercredi sur les roulades de la star brésilienne, le défenseur belge a donné du fil à retordre au journaliste qui lui posait la question. Dans le même temps, Rivaldo et Ronaldo font eux partie des rares à avoir pris la défense de Neymar.

C’est l’un des débats du moment. Qui enflamme réseaux sociaux, discussions à la machine à café. Et même les conférences de presse en Russie. Neymar aura passé beaucoup de temps au sol. Beaucoup trop selon les décomptes du site suisse RTS qui estime que le Brésilien a passé près de 14 minutes à faire des roulades depuis le début de la compétition. On ne compte plus les memes qui lui sont dédiés et les appels à lever le pied sur les simulations, qu’ils soient venus de Diego Maradona ou d’Eric Cantona.


Alors, la Belgique, qui affronte le Brésil vendredi à 20h pour une place en demi-finale, a-t-elle un plan pour lutter contre les chutes volontaires de Neymar ? La question a été posée mardi à Vincent Kompany, qui l’a retournée à son interlocuteur, un journaliste... brésilien. "Que voulez-vous que je fasse ?", lui a-t-il demandé avant d’enchaîner, en faisant rire l’assistance : "ah, vous avez peur de répondre, hein ?" "Je ne sais pas, je m’en moque. Honnêtement, je m’en moque", a martelé le défenseur des Diables rouges.


La victoire se jouera ailleurs selon lui. "Si c’est un match uniquement basé sur les performances individuelles, nous n’avons aucune chance face au Brésil", a-t-il avancé. "Mais si on les affronte de manière collective, avec une équipe intelligente qui sait comment jouer ensemble et lutter les uns pour les autres, alors on a une chance et c’est tout ce qui m’importe. Alors ce que pourra faire tel ou tel joueur en face n’aura pas tellement d’importance", a-t-il poursuivi.



Ronaldo : "Je ne pense pas que les arbitres l’aient suffisamment protégé"


Malmené de tous les côtés, Neymar a pu compter sur le soutien de Rivaldo qui lui a conseillé de "jouer comme tu l’as toujours fait". "Si tu dois faire des dribbles, fais-les. Si tu dois effectuer un sombrero, fais-le. Si tu dois marquer un but, marque-le. Et si tu dois tomber par les fautes (des adversaires), tombe, et si tu dois gagner du temps sur le terrain, fais-le aussi. Parce que tout le monde fait la même chose", a ajouté l'ancien international brésilien, âgé de 46 ans, sur sa page Instagram.




Ronaldo a sensiblement tenu le même discours. Le double champion du monde affirme que "Neymar est un joueur intelligent dans ses mouvements qui sait comment se défendre d’un tacle". "Je ne pense pas que les arbitres l’aient suffisamment protégé. Quand on me frappait sans cesse, je ressentais de l’injustice", a-t-il ajouté, cité par SkySports


en savoir plus : Equipe de Belgique de Football