Comment les Bleus ont réagi au "non-transfert" de Griezmann ?

Comment les Bleus ont réagi au "non-transfert" de Griezmann ?
À vingt-quatre heures de l'entrée en lice de l'équipe de France face à l'Australie, samedi 16 juin (12h sur TF1), Didier Deschamps et Hugo Lloris ont commenté le choix d'Antoine Griezmann de rester à l'Atlético. Ils ont tour à tour livré, amusés, leur sentiment sur la mise en scène de leur attaquant.

La communication d'Antoine Griezmann autour de son avenir en a agacé plus d'un. Mais l'annonce de son non-transfert de l'Atlético de Madrid a visiblement amusé au sein des Bleus. Tout au long de la journée de jeudi, l'attaquant de l'équipe de France a fait durer le suspens, à coup de teasers et de messages sur les réseaux sociaux, quelques heures avant la diffusion d'un documentaire d'une demi-heure à la télévision espagnole, à l'issue duquel il a finalement annoncé qu'il restait dans "sa casa" de Madrid.

Cette mise en scène, à deux jours de l'entrée en lice des Bleus dans le Mondial


"Il y a deux choses que je retiens, a analysé le sélectionneur tricolore à la veille du 1re match. D'abord sa fidélité à l'Atlético de Madrid et surtout, pour nous, qu'il ait l'esprit libre pour cette Coupe du monde. C'est une très bonne chose." Il a ensuite assuré qu'il n'était pas au courant de la mise en scène de "Grizou". "Peut-être que vous attachez beaucoup d'importance à la forme, moi c'est le fond (...) Je ne m'occupe pas de ça. J'ai assez de choses à m'occuper", a-t-il ajouté, avant de conclure dans une pirouette : "Ah si, c'est moi qui ai filmé".

>> Les Bleus au grand complet avant France-Australie" data-_target="_blank">

>>> Les Bleus au grand complet avant France-Australie


À 24 heures de leur premier rendez-vous, les Bleus ont des choses plus importantes auxquelles penser.

News associées