Dans l'actualité récente

Deschamps : "Pas le souvenir d'un niveau de difficulté aussi élevé en poules"

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Coupe du monde de la FIFA 2018 - Equipe de France - Deschamps : 'Quand Giroud n'est pas là, on se rend compte de son utilité'
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-25T15:30:07.989Z, mis à jour 2018-06-25T15:30:07.989Z

En conférence de presse ce lundi, à la veille du match qui opposera les Bleus au Danemark, Didier Deschamps a expliqué, selon lui, pourquoi les grandes équipes n'avaient pas franchement brillé lors des matchs de poules.

Depuis les dix derniers jours, les surprises s'enchaînent pour pas mal d'observateurs de la Coupe du monde. De fait, qui aurait prévu que l'Argentine allait tomber face à l'Islande et à la Croatie? De même, qui aurait prédit que la grande Espagne allait buter face au Portugal puis peiner à gagner contre l'Iran ? Pas grand monde à vrai dire. Et si les équipes dites "plus faibles" sur le papier sont plus performantes que prévu, Didier Deschamps a une idée d'explication. Selon lui, les "petites sélections" sont en effet "très bien préparées physiquement" et prêtes "dès le premier match". 

>> Kimpembe, Sidibé, Nzonzi, Lemar et Mandanda alignés face au Danemark ? 

>> Varane associé à Kimpembe ? "Je ne suis pas inquiet, il a du talent"

>> Un malaise entre Mbappé et les médias ? Deschamps répond

Le sélectionneur français reconnaît d'ailleurs que la phase de poules est, cette année, particulièrement compliquée. "Je n'ai pas le souvenir même dans ma carrière de joueur d'avoir vu un niveau de difficulté aussi élevé dans les matches de poules". Et Didier Deschamps d'ajouter : "De nos jours, c'est difficile d'arriver en Coupe du monde en se disant qu'on va monter en puissance, parce qu'il y a un risque que la puissance, on puisse l'avoir à la maison ou devant la télé."