L'Espagne vire Julen Lopetegui, Fernando Hierro appelé en renfort

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 15U0CW
Par Yohan ROBLIN|Ecrit pour TF1|2018-06-13T10:13:42.552Z, mis à jour 2018-06-13T13:56:18.294Z

Nommé entraîneur du Real Madrid mardi, deux jours avant le début de la Coupe du monde, Julen Lopetegui a été démis de ses fonctions de sélectionneur de l'Espagne ce mercredi 13 juin. Le président de la Fédération espagnole Luis Rubiales a annoncé la fin de l'aventure du futur entraîneur madrilène. Fernando Hierro a été désigné pour lui succéder.

Le timing ne pouvait pas être pire. À deux jours de l'entrée en lice de l'Espagne au Mondial, contre le Portugal vendredi (20h sur TF1), Julen Lopetegui, l'actuel sélectionneur espagnol, a été débarqué de son poste ce mercredi 13 juin, à l'issue d'une conférence de presse convoquée à la hâte. "Nous avons été contraints de nous séparer de Julen Lopetegui", a annoncé le président de la Fédération espagnole, Luis Rubiales, peu après 12h.

Dans des images tournées par Mediaset et diffusées par la chaîne Telecinco, quelques minutes après l'annonce de la nomination de Lopetegui au Real Madrid, on pouvait voir le sélectionneur de la Roja et Fernando Hierro, le directeur sportif de la Fédération espagnole, avoir une discussion animée sur un terrain d'entraînement.

"On n'était pas au courant des négociations"


Revenu de Moscou en urgence mardi soir, où il devait assister au congrès de la FIFA pour le Mondial 2026, Rubiales s'est entretenu avec Lopetegui dans la matinée. C'est finalement avec une heure et demi de retard qu'il s'est présenté devant la presse pour communiquer sa décision. "Je ne me sens pas trahi (...) La négociation a eu lieu sans que le Fédération en soit informée. J'ai découvert avec un ou deux appels cinq minutes avant l'annonce officielle" a-t-il indiqué pour justifier ce choix soudain, confirmant avoir été mis devant le fait accompli. 


Comme révélé par la presse espagnole, les joueurs, par l'intermédiaire de leur capitaine, Sergio Ramos, auraient tenté d'infléchir la décision de Luis Rubiales en apportant leur soutien leur sélectionneur. "J'ai parlé avec les joueurs, ils feront tout leur possible avec le nouveau staff pour gagner la Coupe du monde", a ajouté le président de la Fédération espagnole. Nommé entraîneur du Real Madrid mardi à la surprise générale, l'Espagnol en poste depuis juillet 2016, après l'échec de la Roja à l'Euro 2016, éliminée en huitièmes de finale par l'Italie (2-0), ne guidera pas donc l'équipe nationale à la Coupe du monde. Fernando Hierro a été nommé pour prendre la suite.

À deux jours de son entrée dans le Mondial, l'Espagne voit le ciel s'assombrir au-dessus de Krasnodar.

en savoir plus : Equipe d'Espagne de Football