Coupe du monde 2022, Angleterre - France (1-2) : Un héros nommé Olivier Giroud

COUPE DU MONDE 2022 - Buteur décisif pour la qualification en demi-finale de l'équipe de France, Olivier Giroud a été une nouvelle fois le héros des Bleus.

Olivier Giroud, en mode héros. Muselé pendant près de 80 minutes lors du quart de finale entre la France et l'Angleterre, le buteur des Bleus a frappé en fin de match et donné la qualification à son équipe (1-2). Secoués par les Anglais, les hommes de Didier Deschamps ont piqué au moment où il fallait. Avec leur meilleur buteur, toujours en mode phœnix. C'était plus que jamais le cas lors de ce match où il avait eu du mal à peser.

Les Bleus peuvent remercier Lloris

Pour Giroud, ce but est probablement le plus important de sa carrière avec le maillot de l'équipe de France. Le voilà avec quatre réalisations dans la compétition, à égalité avec Lionel Messi, et à une unité derrière Kylian Mbappé, et le meilleur est peut-être à venir pour lui. Toujours au charbon devant, il a aussi fait le boulot quand les Bleus ont souffert.

Giroud a revu France - Belgique 2018

Premier défenseur, notamment en fin de match où il a sorti un ballon potentiellement dangereux dans la surface de réparation, le buteur de l'AC Milan a réalisé un match plein. A l'image d'Adrien Rabiot, Giroud a apprécié quand les Bleus ont souffert. C'est là qu'ils sont les plus forts selon lui.

"On a super bien bossé défensivement après le but. C'est extraordinaire. Ça m'a rappelé la Belgique en 2018. On a su être dangereux sur les offensives en fin de match. Je savais que j'allais en avoir une autre (après l'occasion détournée par Pickford à la 77e). On a été très solides, on a essayé d'être percutant devant. Il faut toujours y croire", a réagi Giroud au micro de TF1 après le match.

Giroud : "C'est une aventure extraordinaire"

Un but et Giroud est redevenu Giroud

Interrogé dans Le Mag de la Coupe du monde, Didier Deschamps est revenu sur le moment où il a failli remplacer son buteur. Marcus Thuram, qui avait effectué un échauffement plein, était même le préposé pour le remplacer à dix minutes de la fin. (Kingsley Coman est finalement entré seul à la place d'Ousmane Dembélé). Le technicien des Bleus a reconnu qu'il avait trouvé son joueur usé par la répétition des efforts sur le moment. Puis, il a changé d'avis.

Deschamps au Mag : "Très fier et content pour le groupe"

"Même s'il s'est beaucoup battu, je sentais qu'il commençait à fatiguer un peu. Du moment où il marque, j'ai décidé d'attendre un peu. Il a eu une fin de match où il a eu beaucoup plus de ballons", a analysé Deschamps. "Il était beaucoup plus juste aussi. C'est la difficulté dans ces matches-là, j'ai fait qu'un remplacement. C'est jamais évident, il y a une telle intensité que c'est difficile de se mettre au niveau tout de suite."

Puis, Deschamps a expliqué pourquoi il avait décidé de prolonger les débats. Avec l'adrénaline du but, Giroud était de retour aux affaires selon lui. "Et puis parce qu'Olivier c'est Olivier. Sa capacité avec son jeu de tête, de protéger, de dévier, même s'il est pas tout jeune. Il a une force physique incroyable. C'est pour ça que j'ai attendu, car je pense qu'il méritait que j'attende de voir s'il avait encore un peu d'essence dans le moteur."

En savoir plus sur gregoire margotton, Bixente Lizarazu ou Denis Brogniart

Vidéos associées

News associées