Coupe du monde 2022 : Cristiano Ronaldo estimait avoir marqué contre l’Uruguay

COUPE DU MONDE 2022 – Alors que l’ouverture du score du Portugal contre l’Uruguay a été attribuée à Bruno Fernandes, Cristiano Ronaldo estimait avoir marqué. La FIFA et Adidas l'ont contredit.

Cristiano Ronaldo, très attaché à ses statistiques, pensait avoir inscrit, mardi soir contre l’Uruguay (2-0), le 9e but de sa carrière en Coupe du monde. Mais s’il était bien visé par le centre de Bruno Fernandes sur l’ouverture du score des siens, CR7 n’a a priori pas touché ce ballon de la tête. Du moins pas selon la FIFA, qui a accordé le but au milieu de terrain de Manchester United.

Qui sont les meilleurs buteurs de l'histoire de la Coupe du monde ?

Si Ronaldo semblait hésitant dans la foulée de cette ouverture du score, il paraissait sûr de lui au coup de sifflet final, au moment d’évoquer l’action en question avec son staff. Fernandes, lui, ne s’est pas mouillé en interview d’après-match. "Je célèbre le but comme étant celui de Cristiano. J’ai l’impression qu’il touche le ballon. Le plus important reste la victoire. On ne sait pas qui a marqué. Cristiano est un attaquant et un homme qui cherche toujours à marquer", a-t-il expliqué.

La FIFA et Adidas contredisent Ronaldo

Tout aurait pu en rester là… mais ce n’est pas le cas. Si la Fédération portugaise a nié avoir exercé une quelconque pression pour que le but soit accordé à son capitaine, la FIFA et Adidas, qui sponsorise le ballon du Mondial, ont été jusqu’à communiquer sur le sujet.

"Grâce à la ‘Connected Ball Technology’, nous sommes parvenus à démontrer définitivement qu'il n'y a pas eu le moindre contact entre Cristiano Ronaldo et le ballon sur l'action du premier but, dit la firme allemande, fournisseur officiel des ballons pour cette Coupe du monde. Aucune pression externe n'a été mesurée sur le ballon (…) Le capteur à l'intérieur du ballon nous permet d'être très précis". "Qui a marqué le premier but ? Je pense que c'était un grand match et le reste ne compte pas", a de son côté balayé Fernando Santos, le sélectionneur portugais, en conférence de presse. Et c’est certainement la meilleure des conclusions à ce petit feuilleton.

En savoir plus sur gregoire margotton, Bixente Lizarazu ou Denis Brogniart

Vidéos associées

News associées