Coupe du monde 2022 - Eden Hazard et la Belgique sonnés : "On devra se relever"

COUPE DU MONDE 2022 - Battue par le Maroc (0-2), la Belgique s'est mise en difficulté dans sa quête des 8es de finale. Eden Hazard estime que les Diables vont devoir se relever mentalement.

Ce n'est pas la joie du côté de la Belgique. Décevants contre le Canada, mais capables de gagner, les Diables ont cette fois déraillé contre une très bonne équipe du Maroc. Logiquement battus par les Lions (0-2), les Belges ont manqué l'opportunité de s'offrir un troisième et dernier match tranquille face à la Croatie. A contrario, ce sera une finale pour la qualification en phase à élimination directe.

Le Maroc proche des 8es, la Belgique en pleine crise

Sonnés, les demi-finalistes de la Coupe du monde 2018 vont devoir se remettre dedans mentalement. C'est ce qu'a estimé Eden Hazard au micro de la RTBF. "On est tous déçus. On voulait se qualifier dès ce dimanche mais on est tombé sur une très bonne équipe du Maroc. Bravo à eux", a salué le joueur du Real Madrid.

Vertonghen répond sèchement à De Bruyne

Selon lui, c'est le temps de l'analyse et non pas de la désunion. "On devra se relever mentalement, bien se reposer et on va tout donner lors du prochain match. Il faudra voir ce qui n'a pas bien fonctionné aujourd'hui, même si nous n'avons pas fait un si mauvais match."

Pourtant, Jan Vertonghen a mis les pieds dans le plat en faisant allusion aux propos de Kevin De Bruyne sur la vieille génération belge. Avec beaucoup d'ironie. "Offensivement, nous ne nous créons pratiquement aucune occasion. Beaucoup de choses me passent par la tête maintenant, mais ce sont des choses qu'il vaut mieux ne pas dire devant une caméra", a-t-il analysé pour Sporza.

"C'était insuffisant. Nous ne créons pas beaucoup devant, presque rien en fait. Cependant, nous avons beaucoup de qualité. Peut-être aussi que nous attaquons mal parce que les gars-là (les attaquants, ndlr) sont trop vieux."

Le premier but a cassé le moral des Diables

De son côté, Roberto Martinez a déploré le premier but encaissé par ses hommes lors de cette rencontre. Selon lui, il a enfoncé ses joueurs psychologiquement.

Pourquoi Yassine Bounou n'a pas joué Belgique - Maroc

"Après le but, on a perdu notre organisation. Et nous n'avons pas été bons dans le dernier tiers offensif. Ce premier but a eu un impact considérable sur le suite de la rencontre. C'est une phase défensive que nous n'avons pas bien gérée", a-t-il analysé à la RTBF.

Même son de cloche chez Amadou Onana, titularisé dans l'entrejeu. "Ce (premier) but qui sort de nulle part nous a mis un coup au moral. Thibaut ne la voit pas venir et voilà. Tout le monde sur le terrain a essayé de donner un maximum pour aller chercher cette égalisation. Malheureusement, ça ne nous a pas réussi ce soir."

Martinez veut plus de solidarité

La Belgique va mal dans tous les secteurs du jeu. Pourtant, les manques du moment n'inquiètent pas le milieu d'Everton. "Quand on marque, personne ne parle de la difficulté de se créer des occasions. Quand on ne marque pas, c'est la première chose qui est remise en question. Ça ne m'inquiète pas. Regardez les statistiques, je ne suis pas inquiet."

Comment se relever de cet échec ? Par le collectif, mais aussi en ne faisant pas d'une défaite une montagne selon Amadou Onana. "Toute l'équipe est déçue, on aurait aimé se qualifier aujourd'hui. C'est le football, c'est la vie. Il va falloir analyser le match et passer à quelque chose d'autre le plus vite possible."

"C'est un résultat difficile (...) Globalement, nous devons être beaucoup plus solidaires. C'est comme cela que l'on gagne des matches en Coupe du monde", a conclu Martinez.

En savoir plus sur gregoire margotton, Bixente Lizarazu ou Denis Brogniart

Vidéos associées

News associées