Aller directement au contenu

Coupe du monde 2022 - Le nouveau Dembélé, "mature" et "ambitieux"

COUPE DU MONDE 2022 – Présent en conférence de presse au lendemain de la victoire des Bleus contre l’Australie (4-1), Ousmane Dembélé, passeur pour Mbappé, a évoqué sa maturité et son ambition.

Il y a un peu plus de quatre ans, lors du Mondial 2018 en Russie, Ousmane Dembélé démarrait titulaire lors de l’entrée en lice de l’équipe de France contre l’Australie (2-1). Pas du tout en réussite ce jour-là, l’ailier du Barça était ensuite sorti du onze de Didier Deschamps. Mardi soir, les Bleus débutaient leur Coupe du Monde 2022 face au même adversaire, et avec le même titulaire dans le couloir. Avec, cette fois, un résultat différent.

D'où vient la célébration de Mbappé contre l'Australie ?

A titre collectif, les hommes de Didier Deschamps, bien que menés au score, se sont montrés plus convaincants (4-1). A titre individuel, Dembélé a aussi fait bien mieux. S’il aurait pu apporter encore plus, l’ancien Rennais a servi Kylian Mbappé sur un plateau pour le troisième but tricolore. Avec deux tirs, trois passes clés – dont une décisive donc – trois dribbles réussis et deux fautes obtenues, il s'est montré actif.

Un Giroud record : qui sont les plus vieux buteurs en Coupe du monde ?

Dembélé après France – Australie : "Je suis ambitieux"

Présent en conférence de presse mercredi, au lendemain de ce succès contre l’Australie, Dembélé a eu l’occasion d’évoquer son évolution depuis 2018. "Actuellement, je reste sur une année et demie sans blessure. J'ai pris un peu d'âge aussi, un peu plus de maturité, dans mon jeu et en dehors du terrain aussi", a-t-il déclaré.

Toutes les vidéos de France - Australie

Et l’ailier tricolore ne compte pas s’arrêter là : "Aujourd'hui je suis ambitieux, je veux commencer les matches, être un protagoniste de la Coupe du monde, marquer, faire marquer. En 2018, j'ai raté mon premier match, ça m'a coûté ma place (…) En 2022, j'arrive un peu plus calme, un peu plus mature. A 25 ans, cette Coupe du monde est l'une de mes priorités pour pouvoir grandir. Je vais continuer à bosser pour faire un grand Mondial". C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

En savoir plus sur gregoire margotton, Bixente Lizarazu ou Denis Brogniart

Vidéos associées

News associées