Coupe du monde 2022 - Pourquoi Yassine Bounou n'a pas joué Maroc - Belgique

COUPE DU MONDE 2022 - Yassin Bounou n'a pas débuté la rencontre entre la Belgique et le Maroc, ce dimanche sur TF1. Présent lors des hymnes, le portier a déclaré forfait juste après.

Yassin Bounou, le portier disparu. Le gardien de la sélection marocaine, titulaire pour Belgique - Maroc, n'a pas disputé la rencontre de la 2e journée de la phase de la groupes à la surprise générale. Indiscutable dans la cage des Lions de l'Atlas, il a dû déclarer forfait juste avant le coup d'envoi du match, dimanche.

Le Maroc proche des 8es, la Belgique pique sa crise

Pour les spectateurs, son absence s'est remarquée en début de match quand son remplaçant a empêché Michy Batshuayi d'ouvrir le score à la 5e minute de la rencontre. Monir El Kajoui, "Munir", le numéro 12, a donc honoré sa 44e cape avec le Maroc à la dernière minute.

Une discussion dans le tunnel avant le match

TF1 a pu retrouver les images de son forfait. Le portier du Séville FC a participé à l'hymne national de son pays, avant d'aller "checker" les joueurs Belges avec ses coéquipiers. Puis, il a quitté la pelouse avant le début du match. Il est allé discuté avec le staff technique de son équipe près du banc de touche, avant de partir en direction du tunnel.

Hazard et la Belgique sonnés : "Il faudra se relever"

Mais les images de l'avant-match montrent que sa décision de déclarer forfait avait été prise avant. Dans le tunnel du stade Al-Thumama, Bounou, surnommé "Bono" en Espagne, a discuté avec son capitaine Romain Saïss, puis avec l'arbitre de la rencontre, puis Thibaut Courtois qu'il connaît très bien, pour leur expliquer son retrait à venir.

Bounou a eu un vertige avant le match

Bounou a été victime d'un vertige avant le début de la rencontre. "Je n'ai pas pu voir le match car j'étais hospitalisé", a-t-il raconté à la TV publique marocaine SNRT. "J'ai eu cette blessure lors du match contre la Croatie (0-0 mercredi), ils (l'encadrement) ont fait le maximum pour que je joue ce match" contre la Belgique.

"J'ai pris des médicaments mais avant le début du match, j'ai ressenti un vertige. Et comme on ne voulait pas avoir un changement (en cours de jeu), on a pris la décision de me faire sortir et de faire jouer le match à mon ami (Munir), et Dieu merci tout s'est bien passé", a-t-il ajouté.

En savoir plus sur gregoire margotton, Bixente Lizarazu ou Denis Brogniart

Vidéos associées

News associées