Aller directement au contenu

Deschamps sur le forfait de Karim Benzema : "Un coup dur"

COUPE DU MONDE 2022 - Sur le plateau de Téléfoot, le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, est revenu sur les circonstances de la blessure de Karim Benzema, forfait pour le Mondial.

Avant même le début de la Coupe du Monde, les Bleus ont enregistré la blessure de leur attaquant Karim Benzema. Il ne participera pas à la compétition comme l’a confirmé Didier Deschamps au micro de Frédéric Calenge ce dimanche sur le plateau de Téléfoot.

Coupe du monde : Calendrier, horaires, programme TV des matches sur TF1

Les champions du monde en titre vont devoir se passer des services de Karim Benzema. En délicatesse avec sa jambe droite depuis quelques semaines, l’attaquant du Real Madrid avait pris part à la séance collective aux côtés de ses partenaires ce samedi.

"Il était en séance et sur un geste anodin…"

Mais son physique l’a trahi une nouvelle fois comme l’a confirmé Didier Deschamps. "C’est un gros coup dur, bien évidemment. Karim avait tout fait. Il était en séance et sur un geste quasi anodin… Voilà c’est l’autre jambe (la gauche) et devant, alors que c’était l’ischio sur l’autre."

"Ce n’était pas dans l’opposition, c’était dans le jeu, il avait fait des parties avant. Tout était sous contrôle, il passait une étape de plus comme c’était le cas avec Varane. Ce n’était même pas sur une accélération ou sur une frappe."

"Une lésion trop importante"

La suite n’a pas été dans le sens de l’attaquant du Real Madrid. Pris en charge par le staff des Bleus, les examens médicaux ont montré une blessure trop sérieuse pour poursuivre l’aventure.

Benzema souffre d'une lésion du droit fémoral à la cuisse gauche. "Les examens ont confirmé malheureusement une lésion trop importante par rapport aux échéances qui nous attendent."

Didier Deschamps a cependant tenu à apporter quelques clarifications sur les circonstances de la lésion de Karim Benzema : "A l’entraînement, ça peut arriver malheureusement de se blesser. Ce n’est jamais le bon moment. Tout avait été fait. Ce n’est pas une rechute. Il a un souci malheureusement."

Malgré cette absence notoire, le sélectionneur s’est voulu rassurant à quelques jours du premier match des champions du monde contre l’Australie : "Il y a un groupe de qualité. Sur tout ce qu’ils font, sur et en dehors du terrain, solidaire. J’ai confiance en eux. On va tout faire déjà sur ce premier match."

Vidéos associées

News associées