Enfin un Paul Pogba taille patron en équipe de France ?

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 1614KX
Par Hamza HIZZIR|Ecrit pour TF1|2018-06-17T14:09:34.292Z, mis à jour 2018-06-17T14:09:37.140Z

Directement impliqué dans les deux buts des Bleus contre l’Australie (2-1), Paul Pogba s’est aussi signalé par son attitude de leader, samedi. Vrai changement ou simple posture ?

Qu’il semble loin, déjà, ce mois de mars 2018 où Paul Pogba, alors en souffrance avec son club de Manchester United, semblait avoir perdu, aux yeux de Didier Deschamps, son statut de titulaire en équipe de France… Car si le sélectionneur a tenté un pari en lançant Corentin Tolisso au milieu de terrain dès le coup d’envoi de France-Australie, entrée en lice des Tricolores dans ce Mondial russe, ce fut au détriment de Blaise Matuidi, relégué sur le banc.

En effet, Paul Pogba, lui, a joué, et inscrit le but de la victoire, après avoir provoqué le penalty de l’ouverture du score d’une ouverture lumineuse. Surtout, on l’a vu donner de la voix pour haranguer ou replacer ses coéquipiers, et même réconforter Samuel Umtiti juste après sa main qui a quelque peu plombé les bonnes intentions françaises. D’où l’interrogation suivante : Paul Pogba, qui avec cette Coupe du monde 2018 enchaîne sa troisième grande compétition internationale de rang avec l’équipe de France, est-il enfin devenu le patron que l’on espérait qu’il devienne ?


"Paul a besoin de ressentir de la pression"


Présent ce dimanche sur le plateau de Téléfoot, l’intéressé a souri à l’écoute de la question, puis il a répondu : "J’ai dit que je voulais devenir le patron dans cette équipe, mais ce ne sont que des paroles. En vrai, ça se passe sur le terrain. Moi, je ne joue pas un rôle, c'est quelque chose que j’ai dans le cœur. Après, ce sont les coéquipiers et le coach qui font de vous un leader, naturellement."



Présent à ses côtés sur TF1, Didier Deschamps a tenu à apporter cette précision : "Paul dit ça parce qu’il a besoin de ressentir de la pression, il ne faut pas qu’il s’installe dans une zone de confort. (…) Il a toujours eu une attitude par rapport à un collectif. Alors ce n’est peut-être pas ce qu’on ressort de lui, parce qu’il tente certains gestes qui ne sont pas forcément efficaces. Mais il est dans ce registre créatif et je sais que s’il n’est pas bon et que l’équipe gagne 1-0, il sera plus heureux que si c’est l’inverse. C’est tout ce qui compte pour moi."

Cette description faite par le sélectionneur ressemble justement à celle que l’on ferait d’un leader. Samedi, on a d’ailleurs vu Paul Pogba longuement enlacer Blaise Matuidi et lui parler à l’oreille au coup de sifflet final. Que lui a-t-il dit ? "Je lui ai dit qu’il avait réagi en leader. Quand il est entré en cours de match, il a couru partout pour porter le jeu vers l’avant et ça nous a fait du bien. Normalement il devrait être titulaire vu son nombre de sélections, c'est peut-être sa dernière Coupe du monde. C’est vraiment un exemple, on devrait tous réagir comme ça." Féliciter un joueur qui aurait aimé débuter à sa place tout en le responsabilisant... Peut-être que Blaise Matuidi lui a répondu : "Merci patron".


en savoir plus : Equipe de France de Football