Harry Kane, Cristiano Ronaldo, Denis Cheryshev... ils ont illuminé le premier tour de la Coupe du monde

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Cristiano Ronaldo Portugal Espagne
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-20T14:59:27.371Z, mis à jour 2018-06-20T15:00:06.853Z

Denis Cheryshev, Harry Kane, Cristiano Ronaldo ... Ces trois protagonistes de la Coupe du Monde en Russie ont illuminé ce premier tour. Comment ça ? On vous dit tout !

Que vous ayez suivi avec attention  cette Coupe du Monde ou d'un oeil, vous n'avez pas pu passer au travers des coups d'éclat de certains et des coups francs des autres. Au terme d'un premier tour assez, soyons honnête, inattendu voire carrément hallucinant, voici les hommes qui ont brillé durant cette dernière semaine. 

Denis Cheryshev

C'est un peu grâce à lui que la Sbornaïa est à un match des huitièmes de finale. De quoi mettre un coup sur le bec de ses détracteurs en Espagne. Malgré une saison en pointillé et une blessure musculaire qui ne guérit pas, l'attaquant de Villareal a pourtant bossé d'arrache pied pour figurer dans les 23 de l'équipe de Russie. Bien lui en a pris car il a été l'un des artisans du 5-0 face à l'Arabie Saoudite. Appelé pour remplacer Dzagoev blessé, il entre, et marque un doublé pour le match d'ouverture. Face à l'Egypte, même correction : la Russie s'impose face à l'Egypte. La Russie est quasiment propulsée en huitième de finale de la Coupe du Monde et compte d'ores et déjà six points. Si l'Arabie Saoudite ne domine pas l'Uruguay lors de l'autre match de la poule, ce sera dans la poche. Côté classements des buteurs : il est deuxième, pile derrière CR7. 


Harry Kane 

Au lendemain de son doublé contre la Tunisie, on l'affublait déjà d'un surnom : "Prince Harry". Avec ses deux buts inscrits, il a redonné quelques couleurs à une pâle sélection britannique qui n'attendait que cela pour exploser de joie après les sombres dernières années. Il faut dire que le joueur de Tottenham n'attendait que cette Coupe du Monde pour montrer au monde entier de quoi il était capable : en Angleterre, il a marqué 41 buts avec le maillot de son équipe. Mais ce qui a plu, lors du match contre les Aigles de Carthage, c'est la manière. "Il a marqué de trois mètres aux deux extrémités du match (...) Ce sont les buts que les attaquants adorent marquer, récompensant le travail quotidien qui consiste simplement à être là", détaille The Guardian.


Cristiano Ronaldo 

Est-il encore besoin de le présenter ? En vrai, on en attendait pas moins de la part du joueur du Real Madrid, qui semblait bien décidé à faire oublier une finale de la Ligue des Champions gagnée mais dans laquelle, il n'a pas brillé. Alors Captain Cristiano a décidé de partir en guerre, sur le terrain, en dehors ... Le patron, c'est lui. Il veut que ce soit sa Coupe du Monde et c'est presque "maintenant ou jamais", pour le numéro 7. Le signal est envoyé dès le premier match des portugais : il marque un triplé face à la Roja, l'un des favoris de ce mondial. Et puis face au Maroc, rebelote : il est là et son but élimine les marocains. D'ailleurs, il a explosé un record, durant ce match : il est devenu le meilleur buteur européen en match international, selon le statisticien Opta. A ce jour, le compteur est à 85 buts en 152 sélections, pour Cristiano Ronaldo. Pas sûr qu'on fasse mieux dans les mois à venir ... 


Rurik Gislason

Inconnu avant le coup d'envoi, l'Islandais Rurik Gislason a vu sa notoriété exploser depuis le match nul de l'Islande contre l'Argentine. Seulement voilà, il préfèrerait peut-être qu'on parle de sa technique plus que de son physique mais parfois, la Coupe du Monde, c'est aussi cela... Beauté froide au yeux bleus, il met en émoi la gent féminine, principalement en Amérique du sud. Alors que le hashtag #sexyrurik fait fureur, une agence de voyage argentine vend des séjours avec une photo du joueur, agrémenté du message suivant : "Les filles, qui veut s'inscrire?". Résultat, son nombre de followers sur Instagram est passé de 30.000 au demi millions en quelques jours.