Dans l'actualité récente

Olivier Giroud : "Ça n’a pas été que du bonheur pour les spectateurs"

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

GIROUD OUPS
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-26T18:42:08.065Z, mis à jour 2018-06-26T18:46:33.688Z

Après le triste match nul délivré par les Bleus mardi (0-0) pour boucler la phase de groupe, l’attaquant des Bleus a concédé un manque d’envie, bien plombé par des Scandinaves ayant refusé de jouer en 2e période.

Au Stade Loujniki de Moscou, l'équipe de France a réalisé ce qu’aucune équipe n’était parvenu à faire jusqu’à présent : finir un match sur un score nul et vierge. Evidemment, il faut être deux pour rendre une copie si fadasse et, pour le coup, les Danois les ont bien aidés. "C’est vrai que ça manquait de pep’s" Mais face à des Scandinaves dont on s’était dit que les Bleus allaient monter en puissance et nous offrir un feu d’artifice, on a été bien déçus. L’animation offensive a été extrêmement laborieuse. A la pointe de celle-ci : Olivier Giroud qui n’a jamais combiné avec Antoine Griezmann. 

 "C’est vrai que ça manquait de pep’s"

"On est conscient des manques du jour, surtout en 2e période… C’est vrai que ça manquait de pep’s, de mouvement en profondeur, reconnaît Giroud. Mais quand on joue contre une équipe qui évolue à dix derrière, c’est difficile de tenter des passes en profondeur. Pour avoir un beau match en général, c’est bien d’avoir deux équipes qui ont vraiment cette volonté de jouer au football. En 2e mi-temps, le Danemark a clairement décidé de rester chez elle et de se contenter de cette 2e place. Tout comme les Bleus, les Bleus aussi ne sont pas mécontents de filer en 8es sans trop forcer et avec le dossard n°1 de la poule C. 

"Pour nous aussi, ça a été frustrant" 

Pour expliquer à quel point ils se sont montrés poussifs dans cette rencontre, le 4e buteur le plus prolifique de l’histoire de l’équipe de France (81 unités), avance une tentative d’explication : "Le coach avait procédé à six changements, tous les mecs qui étaient là étaient à 200% avec l’équipe mais peut-être qu’on a manqué d’automatismes en raison de cela. Aujourd’hui, c’était un jour compliqué, ça ira mieux demain”, promet Giroud avant de concéder s’être lui aussi ennuyé pendant ce match : "J’ai l’impression qu’on aurait pu emballer le match et tenter plus. Je sais que ça n’a pas été que du bonheur pour les spectateurs et pour nous aussi les joueurs, ça a été frustrant, il faut ronger son frein et se dire que ça ira mieux la prochaine fois." Si ça pouvait être le 30 juin à Kazan face au 2e de la poule D, celle de la Croatie, de l'Argentine et du Nigeria dont le dénouement se joue à 20 heures...

en savoir plus : Equipe de France de Football, Coupe du Monde 2018 : Danemark - France