Danemark, Pérou, Australie... les dernières infos des adversaires des Bleus

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

RTS1PPHX
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-05-26T12:04:25.833Z, mis à jour 2018-05-26T12:23:35.635Z

Le Danemark qui torpille les Bleus, le message poignant du Pérou, l’Australie avec Cahill… On fait le point sur les dernières infos des adversaires de l’équipe de France au Mondial.

A 19 jours du début du Mondial en Russie (14 juin-15 juillet), on fait le point sur les adversaires de l’équipe de France dans la poule C : Australie, Pérou et Danemark.

Le sélectionneur danois se paye les Bleus

La France a rendez-vous avec le Danemark le 26 juin à Moscou, pour la troisième journée de la  poule C. Mais le match a déjà commencé et les retrouvailles risquent d’être pimentées. Cette semaine, le sélectionneur danois Åge Hareide a accordé un entretien au quotidien local Jyllands-Posten au cours duquel il n’a pas été tendre avec les Bleus de « DD ». « Les grandes nations présentes à la Coupe du monde sont les meilleures. Mais pas la France. Je ne crois pas à cette équipe, a-t-il souligné. Nous allons la rencontrer et je veux bien être damné si on ne lui donne pas du fil à retordre. Je l’aie vue contre la Suède (1-2, le 9 juin 2017) à Stockholm et je ne pense pas qu’elle ait montré quoi que ce soit de spécial. » Le sélectionneur scandinave n’hésite pas à tacler l’équipe de France qu’il juge trop individualiste. « Oui, ils ont du talent, mais ils doivent fonctionner comme une équipe ! Or, chacun de ces joueurs va surtout avoir envie de briller sur un plan personnel. » Un joueur en particulier en a pris pour son grade : Paul Pogba. « Il a joué avec des cheveux bleu et blanc quand il affrontait Manchester City. Contre nous, il jouera sûrement avec des cheveux rouge et blanc. Bon sang, il se soucie tellement de son apparence ! ». Avant d’en remettre une couche : « En tant qu’équipe, l’équipe de France a parfois échoué. Quand ça s’est bien passé, c’est parce qu’elle avait un grand joueur pour la diriger, comme Zidane, qui maintenait le collectif. Elle n’a pas un joueur de ce genre en ce moment. » Voilà des propos qui pourraient être une source de motivation supplémentaire pour les Bleus…

Le 14 mai, Åge Hareide a dévoilé une pré-liste de 35 joueurs convoqués pour disputer le prochain Mondial. On y retrouve plusieurs pensionnaires ou ex-pensionnaires de Ligue 1, comme Jonas Lossl, l’ancien gardien de Guingamp, Daniel Wass (ex d’Evian TG) ou l’ancien Lillois Simon Kjaer. Les Girondins Braithwaite et Lerager sont aussi dans cette liste élargie.

La liste des 35 Danois pré-sélectionnés : 
Gardiens: Kasper Schmeichel (Leicester), Frederik Ronnow (Brondby FC), Jonas Lossl (Huddersfield Town FC), Jesper Hansen (FC Midtjylland) 

Défenseurs: Simon Kjaer (Séville), Andreas Bjelland (Brentford FC), Mathias Jorgensen (Huddersfield Town FC), Andreas Christiensen (Chelsea), Jens Stryger Larsen (Udinese), Ria Durmisi (Betis Seville), Jannik Vestergaard (Borussia Mönchengladbach), Nicolai Boilesen (FC Copenhague), Henrik Dalsgaard (Brentford FC), Jonas Knudsen (Ipswich Town FC), Peter Ankersen (FC Copenhague)

Milieux: Christian Eriksen (Tottenham), Thomas Delaney (Werder Brême), William Kvist (FC Copenhague), Lasse Schöne (Ajax Amsterdam), Lukas Lerager (Bordeaux), Mike Jensen (Rosenborg), Pierre-Emile Hojberg (Southampton), Michael Krohn-Delhi (Deportivo La Corogne), Daniel Wass (Celta Vigo), Mathias Jensen (F.C. Nordsjælland)

Attaquants: Nicolai Jorgensen (Feyenoord Rotterdam), Andreas Cornelius (Atalanta Bergame), Nicklas Bendtner (Rosenborg), Pione Sisto (Celta Vigo), Viktor Fisher (FC Copenhague), Yussuf Yurary Poulsen (RB Leipzig), Martin Braithwaite (Bordeaux), Robert Skov (FC Copenhague), Kasper Dolberg (Ajax Amsterdam), Kenneth Zohore (Cardiff City FC)



« Chère France », la lettre du Pérou pour les Bleus

Dans une vidéo sous-titrée en français, la Fédération péruvienne de football a donné « rendez-vous sur le terrain » aux Bleus. « Chère équipe de France, ce sera un honneur de se mesurer à vous lors de la Coupe du monde en Russie. Nous sommes partis depuis longtemps, c’est pourquoi nous avons préparé cette vidéo pour que vous vous rappeliez qui nous sommes. A très bientôt », indique la Fédération péruvienne dans un tweet accompagnant la vidéo. En effet, les « Incas » n’ont plus participé à un Mondial depuis… 1982.


L’équipe de France a répondu en espagnol. « C’est un honneur partagé ! Nous sommes impatients de vous rencontrer sur le terrain le 21 juin prochain en Russie. A bientôt ».


Sur le terrain, le Pérou devra certainement disputer le Mondial sans son attaquant vedette, Paolo Guerrero, écarté pour dopage. Ce vendredi, le capitaine de la sélection péruvienne a fait appel de cette sanction devant le Tribunal fédéral suisse. Il s’agit là de l’ultime recours pour le joueur de 34 ans pour tenter de faire partie de l’aventure en Russie. Guerrero avait plaidé sa cause mardi auprès du président de la Fifa, Gianni Infantino. Ce dernier avait dit « comprendre sa déception », mais a rappelé que la sanction a été imposée par le Tribunal arbitral du sport, un organe judiciaire indépendant de la Fifa. Récemment, les capitaines des trois nations qu’affrontera le Pérou au premier tour (la France, l’Australie et le Danemark) ont envoyé un courrier à la Fifa pour que cette dernière lève la suspension de Guerrero. La star péruvienne avait été contrôlé positif à un métabolite de cocaïne, substance inscrite sur la liste des interdictions de l’Agence mondiale antidopage (AMA).


Le sélectionneur péruvien Ricardo Gareca a établi une pré-liste de 24 joueurs pour préparer le Mondial :

Gardiens : Carlos Caceda (Deportivo Municipal), José Carvallo (UTC) et Pedro Gallese (Veracruz)


Défenseurs : Luis Abram (Velez Sarsfield), Luis Advincula (Lobos BUAP), Miguel Araujo (Alianza Lima), Aldo Corzo (Universitario), Nilson Loyola (FBC Melgar), Christian Ramos (Veracruz), Alberto Rodríguez (Junior), Anderson Santamaría (Puebla) et Miguel Trauco (Flamengo)

Milieux : Pedro Aquino (Lobos BUAP), Wilder Cartagena (Veracruz), Christian Cueva (Sao Paulo), Edison Flores (Aalborg), Paolo Hurtado (Vitória Guimarães), Sergio Peña (Grenade), Andy Polo (Portland Timbers), Renato Tapia (Feyenoord) et Yoshimar Yotún (Orlando City)

Attaquants : André Carillo (Watford), Raúl Ruidíaz (Monarcas Morelia), Jefferson Farfán (Lokomotiv Moscou)



L’Australie passe à 26, avec Cahill

Pour sa cinquième participation à la Coupe du monde, l’Australie entend bien passer le premier tour, ce qui n’est arrivé qu’une seule fois (en 2006). Les « Socceroos » se sont qualifiés in extremis en sortant vainqueur de la double confrontation face au Honduras (0-0, 3-1). Ils retrouveront donc l’équipe de France le 16 juin, à Kazan. Le sélectionneur Bert van Marwijk a réduit son groupe à 26 noms avant sa liste finale. La légende locale Tim Cahill (38 ans) est bien présent et peut donc prétendre participer à sa quatrième Coupe du monde. 


La liste des 26 Australiens pré-sélectionnés : 

Gardiens : Mathew Ryan (Brighton/ANG), Daniel Vukovic (Genk/BEL), Brad Jones (Feyenoord/HOL).

Défenseurs : Aziz Behich (Bursaspor/TUR), Milos Degenek (Yokohama Marinos/JAP), Matthew Jurman (Suwon Bluewings/CDS), Fran Karacic (NK Lokomotiva/CRO), James Meredith (Millwall/ANG), Josh Risdon (Western Sydney Wanderers/AUS), Trent Sainsbury (Grasshopper Club Zurich/SUI)

Milieux : Joshua Brillante (Sydney FC/AUS), Mile Jedinak (Aston Villa/ANG), Jackson Irvine (Hull City/ANG), Robbie Kruse (VfL Bochum/ALL), Massimo Luongo (Queens Park Rangers/ANG), Mark Milligan (Al Ahli/ARS), Aaron Mooy (Huddersfield Town/ANG), Tom Rogic (Celtic/ECO)

Attaquants : Tim Cahill (Millwall/ANG), Tomi Juric (FC Lucerne/SUI), Mathew Leckie (Hertha BSC/ALL), Daniel Arzani (Melbourne City/AUS), Nikita Rukavytsya (Maccabi Haifa/ISR), Andrew Nabbout (Urawa Red Diamonds/JAP), Dimitri Petratos (Newcastle Jets/AUS), James Troisi (Melbourne Victory/AUS)

en savoir plus : Equipe de France de Football, Equipe d'Australie de Football, Equipe du Pérou de Football, Equipe du Danemark de Football