Deschamps sur Mbappé : "Je ne suis pas son papa, je suis son coach"

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Deschamps
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-07-08T11:53:01.292Z, mis à jour 2018-07-08T11:53:16.165Z

Didier Deschamps et Kylian Mbappé étaient les invités de Téléfoot ce dimanche. Une relation particulière, teintée d’affection et de complicité, semble s’être nouée entre les deux hommes.

Didier Deschamps le sait, il possède parmi ses 23 joueurs un prodige qui a déjà presque tout d’un très grand joueur, si ce n’est évidemment l’expérience. Du haut de ses 19 ans, et même s’il dégage une maturité inhabituelle pour un si jeune joueur, Kylian Mbappé a encore besoin d’être conseillé, protégé, voire couvé pour faire fructifier l’immense potentiel qui est le sien.

C’est pourquoi Didier Deschamps n’a pas hésité à le rasséréner juste après son accrochage avec Cristian Rodriguez lors de la seconde mi-temps d’Uruguay-France. Interrogé à ce sujet lors de Téléfoot ce dimanche, le sélectionneur tricolore a justifié son recadrage. "Je veux son bien et il le sait. C’est quelqu’un qui évidemment qui mérite toute l’admiration par rapport à ce qu’il fait mais quand il y a quelque chose qui ne me plait pas, je lui dis. C’est pour son bien. Je n’avais pas envie de le perdre sur ce coup là par rapport au match qui nous attendait (la demi-finale face à la Belgique, ndlr)", explique Didier Deschamps.

"Il peut être fier de ce qu’il a fait mais je ne le laisserai pas se contenter de ça"


Ceci dit, le coach des Bleus refuse d’adopter un discours paternaliste avec l’attaquant du PSG. "Je ne suis pas son papa. Il en a un qui fait très bien son rôle de papa. Je suis son coach", rappelle-t-il. Travailleur, intelligent, toujours à l’écoute… Didier Deschamps n’a pas tari d’éloges sur son joueur devenu en si peu de temps indispensable en équipe de France.

Admiratif de sa brillante prestation face à l’Argentine, il espère surtout de revoir aussi décisif mardi face à la Belgique. "C’est fabuleux ce qui arrive à tous les joueurs de l’équipe de France, évidement à Kylian parce qu’il n’a que 19 ans même s’il n’aime pas que l’on parle de son âge, mais il peut être fier de ce qu’il a fait. Mais il ne va se contenter de ça. Je ne le laisserai pas se contenter de ça parce qu’il doit aller chercher plus haut, comme l’ensemble du groupe", a déclaré le patron des Bleus.


en savoir plus : Equipe de France de Football