"Le Pérou a un socle solide", selon Didier Deschamps

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Didier Deschamps
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-20T19:05:27.873Z, mis à jour 2018-06-20T19:51:18.440Z

A la veille du deuxième match de son équipe dans cette Coupe du monde, le sélectionneur de l’équipe de France s’est arrêté en conférence de presse. L’occasion d’évoquer le prochain adversaire des Bleus. Sans rien dire de ses propres choix.

Le message a été le même que celui délivré dimanche matin dans Téléfoot. "On peut et on doit faire mieux", a martelé Didier Deschamps, mercredi, à la veille du deuxième match de l’équipe de France dans cette Coupe du monde russe. Jeudi à 17h (en direct sur TF1), les Bleus affronteront le Pérou à Ekaterinbourg. Un match qui peut leur correspondre davantage ? "Pas forcément", a répondu le sélectionneur en conférence de presse. 

"Le Pérou a certes de très bons joueurs dans le domaine offensif, petits et techniques, mais sur les dix derniers matches, ils n'ont pris que trois buts, dont deux coups de pied arrêtés, et en ont marqué treize", a noté Didier Deschamps, saluant la présence dans l’effectif péruvien de "deux joueurs très efficaces, Guerrero, leur meilleur buteur, et Farfan". "Ils ont un socle solide, avec quatre défenseurs et deux milieux, qui jouent depuis longtemps ensemble, qui ont des automatismes, en ajoutant le gardien", a-t-il poursuivi.

"Le Pérou aurait certainement mérité mieux face au Danemark"

"Quand il y a besoin de défendre, ils défendent, en nombre, mais avec cette capacité technique, dans les petits espaces, avec peu de touches de balles, des déviations. C'est un peu spécifique à toutes les équipes sud-américaines mais ils ont les joueurs pour faire cela", a encore déclaré Didier Deschamps. Objectif ? "Savoir se montrer efficace lorsque nous sommes haut, puis dense et solide. Ce sera compliqué pour nous, comme cela a été difficile pour beaucoup d’équipes depuis le début de la compétition", a-t-il encore dit.

Difficile, c’est l’adjectif également employé par son capitaine Hugo Lloris qui estime que "le Pérou aurait certainement mérité mieux face au Danemark". "C’est une équipe de qualité, une équipe difficile à jouer, difficile à battre. Ils sont prêts à se dépasser tous ensemble ce qui rend la tâche difficile pour leur adversaire, un peu à l’image de ce qu’on a vu face à la Colombie en amical au mois de mars", a-t-il estimé. La France s’était incliné 2-3 au Stade de France en amical. Et d’ajouter : "Il va y avoir beaucoup d’agressivité, beaucoup d’intensité. C’est également pour eux leur dernière chance de rester en course pour la qualification au prochain tour. Ils vont tout donner". Les Bleus sont prévenus.

en savoir plus : Equipe de France de Football

Plus d'actualité