Deschamps: Rabiot, qui refuse d'être réserviste, fait "une énorme erreur"

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Adrien Rabiot (France)
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2018-05-23T14:36:40.427Z, mis à jour 2018-05-23T14:50:25.268Z

Didier Deschamps a confirmé en conférence de presse ce mercredi 23 mai le choix d'Adrien Rabiot, qui refuse d'être parmi les 11 suppléants aux 23 Bleus pour le Mondial 2018. Pour le sélectionneur, le Parisien "s'auto-exclut".

Les informations données dès mardi soir par Le Parisien et L'Equipe étaient bonnes. Non retenu dans les 23 joueurs pour la Coupe du monde 2018 en Russie, seulement placé parmi les 11 suppléants par Didier Deschamps, Adrien Rabiot a bel et bien indiqué au staff des Bleus qu'il ne veut pas de ce statut.

Rabiot a prévenu Deschamps par mail,  c'est tout


Le joueur du PSG ne veut pas suivre le programme physique indiqué par Didier Deschamps aux suppléants et ne veut pas venir en renfort en cas de défection parmi les 23 Tricolores. Forcément, ce sujet a été très abordé en conférence de presse ce mercredi 23 mai à Clairefontaine, où les joueurs arrivent au fur et à mesure.

Le sélectionneur a confirmé le choix de Rabiot. Le milieu de terrain a envoyé un e-mail pour avertir l'encadrement des Bleus. "Je l'ai appelé, je lui ai envoyé un SMS pour avoir confirmation que c'était bien lui. Il ne m'a pas répondu. Mais j'ai eu la confirmation, par mon responsable administratif, que c'était bien lui qui l'avait envoyé", indique Didier Deschamps.

Deschamps: "C'est sa décision. Il assume"


Sur le fond de cette affaire, l'entraîneur déclare: "J'ai été surpris. Je peux comprendre la déception, l'immense déception. Mais de là à prendre une telle position... On parle d'un jeune joueur dans le groupe France depuis un petit moment."

Il poursuit: "Il s'auto-exclut de lui même. J'ose espéré qu'à travers certaines décisions comme celle-là, cela lui permettra de mûrir, de réfléchir. Je suis convaincu qu'il a fait une énorme erreur. Il n'y a pas de place pour les états d'âme au très haut niveau. On se doit d'être pro en toutes circonstances."

"C'est sa décision. Il assume. J'en prends acte. Je ne vais pas dire que ça me fait plaisir mais je ne vais pas en faire une histoire pendant des jours", confie encore Didier Deschamps, calme mais visiblement déçu. "Il se met à la faute, point barre", ajoute-t-il.

Le Graêt: "Sa déception ne l'autorise pas à abandonner l'équipe de France"


Reverra-t-on de sitôt Adrien Rabiot en équipe de France? L'avenir nous le dira. En tout cas, personne n'a parlé de sanction à son encontre. Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, a donné son point de vue dans un communiqué.

Le dirigeant qualifie sa réaction de "très surprenante" et martèle: "Sa déception ne l’autorise pas à abandonner et à ne pas se mettre au service de l’équipe de France. Faire partie du collectif de l’équipe de France, être parmi les trente meilleurs joueurs français, est une chance et un privilège dans la carrière d’un joueur. Adrien a pris une mauvaise décision. Il se pénalise et se sanctionne tout seul."

en savoir plus : Equipe de France de Football