Bloqué à l'entrée du stade, Didier Deschamps s'énerve

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 16N5GA
Par Hamza HIZZIR|Ecrit pour TF1|2018-06-27T06:49:37.615Z, mis à jour 2018-06-27T06:49:49.088Z

À la veille du match Danemark-France (0-0), le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, a bien failli rater la séance d’entraînement qu’il devait lui-même diriger.

Les Russes ne plaisantent pas avec la sécurité durant cette Coupe du monde. Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, peut en témoigner, lui qui avait été refoulé de l’hôtel des Bleus à Istra le 11 juin. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, une mésaventure similaire est arrivée lundi à Didier Deschamps, tandis qu’il voulait pénétrer dans l’enceinte du Stade Loujniki de Moscou pour diriger la dernière séance d’entraînement avant le match Danemark-France. Comme son président avant lui, le sélectionneur avait commis l’erreur d’oublier son badge.

"Il est sérieux, lui ? Il est serious ? Hein ?"

Devant la force de l’évidence, et sans doute celle de persuasion du coach, le stadier trop zélé a finalement consenti à le laisser passer. Mais cela n’a pas empêché Didier Deschamps d’exprimer tout son agacement une fois arrivé sur la pelouse, comme le montrent les images ci-dessus saisies par l’émission Quotidien. On y voit le sélectionneur se retourner vers celui qui lui faisait obstacle et lâcher à son staff : "Il est sérieux, lui ? Il est serious ? Hein ? Je vais lui mettre un tacle, il va partir en chaise roulante." Soit le vrai "DD", pas celui des conférences de presse. Ce qui est suffisamment rare, face caméra, pour être apprécié.