Diego Maradona offre 10.000 dollars pour identifier celui qui a annoncé sa mort

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 16E1Q7
Par Hamza HIZZIR|Ecrit pour TF1|2018-06-29T09:22:16.478Z, mis à jour 2018-06-29T09:22:17.420Z

Victime d’un malaise pendant le match Nigeria-Argentine (1-2), Diego Maradona a ensuite dû gérer les rumeurs le donnant pour mort. L’Argentin recherche désormais l’auteur des enregistrements vocaux à l’origine de ces bruits. Et il est prêt à donner de sa poche pour qu’on le retrouve.

Une pose christique, une sieste en plein match, un regard hagard souvent perdu dans le vide, une pluie de doigts d’honneur et, pour finir, un malaise qui s’est avéré sans gravité, mais a nécessité l’intervention des secours. La soirée agitée de Diego Maradona, mardi, en marge du match Nigeria-Argentine (1-2), a beaucoup fait rire les internautes. Mais elle a aussi beaucoup inquiété les proches du "Pibe de Oro", un temps annoncé pour mort. Au point qu’il contre-attaque à présent... en offrant une récompense à celui qui permettra d’identifier l’individu à l’origine de cette rumeur ! 


000 16O6TO

Tout est parti d’un enregistrement vocal dans lequel une voix masculine, avec un fort accent argentin, affirme que Diego Maradona a été hospitalisé et qu’il est mort d’un arrêt cardiaque. Avant le post Instagram de l’intéressé le lendemain matin pour démentir à la fois l’hospitalisation et le décès, l’enregistrement a circulé un peu partout, jusque dans la famille Maradona.

Malaise(s)

"Les sœurs de Maradona l’ont entendu, elles ne pouvaient pas me contacter, ni contacter Diego. Une d’elle a eu un malaise, on ne peut pas laisser passer une chose pareille", dévoile en effet, dans les colonnes du quotidien argentin Clarin, son avocat, Matías Morla. Qui ajoute : "J’ai donné les instructions, pour une offre de 300.000 pesos (un peu moins de 10.000 euros) à la personne qui fournira des données précises et fiables sur l’auteur des enregistrements." Une déclaration qui marque donc officiellement l’ouverture de la chasse.