Equipe de France : Varane et Matuidi, quels rôles endossent les vice-capitaines ?

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

varane matuidi
Par Justine Faure|Ecrit pour TF1|2018-06-19T13:29:06.430Z, mis à jour 2018-06-19T13:30:22.349Z

Dans les vestiaires, outre le capitaine Hugo Lloris, Blaise Matuidi et Raphaël Varane ont eux aussi pris l’habitude de s’adresser aux plus jeunes, prenant à cœur leur rôle de vice-capitaine.

"Raph' c’est un peu un cadre malgré son jeune âge. Il prend la parole dans le vestiaire, donne des consignes. On essaye tous de profiter de son expérience" a déclaré Nabil Fekir ce mardi en conférence de presse. Juste après lui, le défenseur du Real Madrid lui a succédé devant les journalistes et a expliqué plus longuement son rôle auprès des autres joueurs. "J’ai toujours l’habitude de parler beaucoup avant les matches, à tout le monde mais surtout aux joueurs qui sont les plus proches de moi sur le terrain. J’essaye aussi de motiver au maximum mes partenaires, de parler, d’échanger" a expliqué le défenseur du Real Madrid, 25 ans et 43 sélections en équipe de France.

Raphaël Varane a aussi l'habitude de continuer à échanger sur le terrain, tout au long des rencontres. "Sur le terrain, c’est vrai qu’avec des joueurs plus jeunes il y a besoin à certains moments-clés ou sur les coups de pied arrêtés de remobiliser, de replacer. (…) C’est important aussi dans les moments un peu plus chauds de donner de la tranquillité, de la sérénité à des joueurs qui ont un peu moins d’expérience au niveau international. (…) C’est important de sentir dans leur regard qu’ils peuvent compter sur moi et qu’ils peuvent s’appuyer sur moi, sur l’expérience que j’ai acquise sur les dernières années." 

Selon lui, un leader n’est pas nécessairement le plus exubérant ou  celui qui parle le plus fort. "Il y a plusieurs types de leader. A Madrid, j’ai l’exemple avec Zizou qu’il n’est pas nécessaire de parler fort ou d’attirer la lumière pour faire passer des messages."

Matuidi, "bras droit du coach"

Blaise Matuidi l'a - un peu - quitté. Pourtant, à 31 ans et 68 sélections en équipe de France, est également vice-capitaine chez les Bleus. "C’est un mec important. Quand il parle, on est attentifs. C’est presque le bras droit du coach. Sur le terrain ou dans le vestiaire, il sait ce qu’il faut dire et il sait qu’il est respecté" a d’ailleurs déclaré Antoine Griezmann à son propos. "Tout le monde a sa part de responsabilité, et j’ai la mienne aussi. Je me dois bien sûr parfois de dire des choses, positives la plupart du temps. Si c’est négatif je le dis aussi, comme notre capitaine. On essaie d’être des relais pour le coach, des relais pour le groupe, on a notre responsabilité, et il faut l’assumer, c’est ce que l’on fait, a expliqué l’ancien joueur du Paris Saint-Germain, qui n’a pas hésité à parler à ses coéquipiers avant le match et à la mi-temps du match contre l’Australie.

Mais le capitaine incontesté reste bien Hugo Lloris, 99 sélections chez les Bleus. "Hugo c’est un capitaine discret, il n’attire pas la lumière, ne cherche pas à être mis en avant. Il est respecté par tout le monde" a assuré Raphaël Varane ce mardi. "On cherche souvent des patrons mais c’est lui le patron, c’est lui le capitaine. C’est un leader qui quand il parle ne va pas élever la voix, mais il est écouté, respecté. On est contents de l’avoir. Il a des qualités qui sont flagrantes."