Equipe de France / Deschamps : "Avoir une équipe jeune ne nous empêchera pas d'être performant au Mondial"

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

DDD
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-05-17T20:09:42.970Z, mis à jour 2018-05-17T23:58:46.351Z

COUPE DU MONDE 2018 - Invité du journal de 20h00 de TF1, jeudi soir, Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, est revenu sur ses méthodes pour élire une liste des 23 ainsi que la question de la jeunesse au sein de son groupe.

Sur la jeunesse de l’équipe

"Je ne fais une sélection en fonction de la date de naissance. On a une moyenne d’âge de 25 ans et demi. Alors évidemment, il y a quelques trentenaires qui augmentent cette moyenne, mais depuis l’Euro 2016, il n’y a que neufs joueurs qui étaient présents. Dans les deux ans qui ont suivi la compétition, j’ai fait en sorte d’incorporer des jeunes et aujourd’hui, je continue de leur faire confiance. Evidemment, la jeunesse c’est une qualité. Mais il y a besoin de joueurs beaucoup plus expérimentés."

"Aujourd’hui on est loin, quand on regarde le nombre de sélections des joueurs que j’ai pris par rapport à d’autres nations comme l’Espagne, comme le Brésil, comme l’Allemagne. Ils ont un compteur de sélections qui est beaucoup plus important. Mais cela ne nous empêchera pas d’avoir de l’ambition et d’être le plus performant possible dès cette Coupe du monde."


Sur les critères de sélection

"Ce n'est pas ça - comprendre l'attitude extra-sportive - qui les exclut. Je l'ai déjà dit, depuis des semaines et des mois, il y des joueurs qui mériteraient d’y être et qui n’y sont pas de part la saison qu’ils ont effectué avec leurs clubs. Notamment du côté du secteur offensif où il y a des statistiques qui sont très très bonnes. Il y a un critère sportif, bien évidemment : c’est ce qu’ils font avec leurs clubs."


"Dans le critère sportif, il y a aussi ce qu’ils ont fait avec moi en équipe de France. Et par moment, il y a un décalage avec ce qu’ils peuvent en club et ce qu’ils font en équipe de France."


"Dans toutes les équipes nationales, lors d’une grande compétition, il y a toujours trois, quatre joueurs qui vont peu jouer, voire pas jouer. Et ces joueurs-là, ils sont importants. Ce n’est pas facile. S’ils ne jouent pas, ce n’est pas facile d’avoir des joueurs qui ont le sourire qui sont à fond derrière le groupe. Donc évidemment, ce critère humain. Nous en interne, on a des informations que personne ne peut avoir en externe. Cela ne remet pas en cause la qualité sportive des joueurs."


"Mais à un moment par rapport à la place, qu’ils doivent occuper dans la sélection, évidemment que c’est un élément qui compte."


LA CONFERENCE DE PRESSE DE DIDIER DESCHAMPS




L'ANNONCE DE LA LISTE DES 23

en savoir plus : Equipe de France de Football

Plus d'actualité