Espagne : La Roja n'en peut plus des moustiques

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Espagne à l'entrainement
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-24T06:05:00.646Z, mis à jour 2018-06-24T06:06:13.916Z

C'est l'une des petites choses qui pourrissent la vie de l'équipe d'Espagne depuis le début de ce Mondial : les moustiques.

Depuis le début de ce Mondial, les ennemis de la Roja ne sont pas les Portugais, les Iraniens ou encore les Marocains. Non, les véritables ennemis des Espagnols, ce sont bel et bien les moustiques qui envahissent leur camp de base, à Krasnodar. A chaque entrainement, les joueurs sont obligés de se munir de bombes anti-moustiques pour éviter de se faire dévorer par ces bestioles. Il n'est même plus inhabituel de voir Sergio Ramos ou Gérard Piqué s'asperger de répulsif, tant ces insectes volants sont nombreux. 

Et d'ailleurs, c'est Lucas Vasquez qui en parle le mieux : "Les moustiques, c'est un peu 'casse-couilles' mais il faut vivre avec", a-t-il déclaré en conférence de presse. Il faut dire qu'avec son climat tempéré et humide et sa situation géographique bordant le Kouban et la mer d'Azov, les moustiques ont trouvé un endroit rêvé pour se reproduire (et accessoirement, embêter les touristes et les joueurs).


A Volgograd, on prend les choses en main ! 

Et le problème est pris au sérieux par les autorités. A Volgograd, par exemple, elles ont annoncé qu'elles allaient asperger de l'extrait de vanille dissous dans l'eau sur les arbres et les buissons près du stade Volgograd Arena et sa fan-zone afin de repousser les moustiques et moucherons gâchant la fête des supporters venus dans cette ville hôte du Mondial-2018, sur les rives de la Volga. "La concentration de la vanille ne va pas causer d'inconvénients aux supporters mais elle sera suffisante pour repousser les moucherons", a assuré une responsable de l'administration locale, citée par l'agence de presse officielle TASS. 

en savoir plus : Equipe d'Espagne de Football